ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Fixer le salaire minimum à 50% du salaire moyen: une suggestion du Conference Board

Mis à jour le 11 juil 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Les provinces canadiennes devraient fixer leur salaire minimum à 50% de leur salaire horaire moyen, suggère le Conference Board du Canada. Elles devraient aussi créer un salaire minimum progressif pour les plus jeunes travailleurs.
  • L’organisme soutient qu’un salaire minimum aménagé de cette manière permettrait aux entreprises de mieux planifier les salaires qu’elles versent à leurs employés. 

Le Conference Board note que, dans les 25 dernières années, le salaire horaire minimum a augmenté plus rapidement que le salaire horaire moyen.

Il calcule que, selon les provinces, le salaire minimum équivalait l’an dernier à entre 40% et 52% du salaire moyen.

Au Québec, l’an dernier:

  • le salaire horaire moyen était de 28,81 $, selon l’Institut de la statistique du Québec; et
  • le salaire horaire minimum était (de mai 2021 à avril 2022) de 13,50 $ l’heure, soit 47% du salaire horaire moyen.

Le Conference Board croit que le moment est propice pour instituer un lien entre les deux et faire en sorte que, à l’avenir, le salaire minimum soit automatiquement fixé à la moitié du salaire horaire moyen de l’année précédente.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Un salaire minimum réduit pour les plus jeunes 

L’organisme propose par ailleurs un salaire minimum progressif, qui augmenterait selon l’âge des jeunes travailleurs. 

Il donne en exemple l’Australie, où le salaire minimum augmente de manière graduelle de 15 à 21 ans. 

  • Pour les 15 ans et moins, il est de seulement 40% de celui des adultes. 
  • Il augmente ensuite de 10% par an d’âge, pour atteindre 100% à partir de 21 ans. 

Le Conference Board soutient qu’une échelle progressive par âge se justifierait pour 2 raisons:

  • Les plus jeunes travailleurs sont souvent d’âge mineur et habitent généralement encore chez leurs parents. Ils n’ont donc pas à assumer le même niveau de dépense que les travailleurs adultes.
  • Les plus jeunes travailleurs ont généralement moins d’expérience et sont encore dans une phase de développement de leurs compétences.
Félix Côté