ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Trudeau a de bonnes intentions, dit Legault, qui attend des actions

Publié le 20 déc 2022
par Johanna Sabys
Trudeau a de bonnes intentions, dit Legault, qui attend des actions

François Legault et Justin Trudeau (Source: Émilie Nadeau / Twitter de Legault)

  • François Legault et Justin Trudeau se sont rencontrés ce matin à Montréal. Legault a dit qu’ils avaient abordé l’avenir du français, l’immigration, les transferts en santé, le partage des coûts d’infrastructures et l’environnement. 
  • Le premier ministre a précisé lors d’un point de presse qu’il était plus optimiste qu’avant la rencontre avec son homologue fédéral, notamment sur la hausse des transferts en santé que réclament les provinces. 

Avenir du français 

Selon le premier ministre, Trudeau a dit qu’il était préoccupé par le déclin du français et voulait travailler avec le gouvernement québécois sur ce dossier.  

  • Legault a souligné que 380 entreprises à charte fédérale sur 400 s’étaient déjà inscrites à l’Office québécois de la langue française pour que le français devienne leur langue de travail. 

Chemin Roxham

Le Québec accueille actuellement 98% des immigrants irréguliers qui arrivent au pays, dit Legault. 

  • Selon lui, cette année, 36 000 personnes sont entrées au Canada de façon irrégulière en passant par le chemin Roxham. 
  • Legault a expliqué que le Québec faisait face à des défis pour franciser les immigrants et leur offrir des services en santé, éducation et logement.

Trudeau s’est dit ouvert à ce qu’une partie des immigrants soient transférés dans d’autres provinces, affirme le premier ministre du Québec.

Par ailleurs, Legault dit que bon nombre des immigrants qui arrivent de façon irrégulière ne sont pas des réfugiés politiques.

  • Il croit que ces immigrants pourraient être renvoyés chez eux, et que cela ferait baisser la pression sur les services québécois.
Johanna Sabys