ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS PROFESSIONNELS ET
GENS D’AFFAIRES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Quel sera l’impact sur l’économie et les entreprises canadiennes des décrets présidentiels de Joe Biden?

Publié le 20 janv. 2021
par Alain McKenna
  • Au moins quatre des décrets présidentiels du président Biden risquent d’affecter les échanges commerciaux avec le Canada.
  • Ces décrets donnent un avant-goût des politiques à venir de Joe Biden sur l’immigration, sur le transport et sur l’achat de biens importés du Canada – des politiques qui pourraient influencer durablement notre économie.

Les décrets présidentiels de Biden qui pourraient avoir un impact sur les entreprises canadiennes concernent:

  • l’aide financière aux locataires et aux propriétaires;
  • l’aide financière aux étudiants;
  • la fin de l’interdiction d’accueillir les voyageurs venant de nombreux pays musulmans; et
  • un retour des cibles de réduction de la consommation d’essence des véhicules neufs.

Les Canadiens peuvent en attendre trois conséquences.

Les exportations canadiennes pourraient repartir à la hausse. 

Dans le cas des deux premières mesures, l’objectif du président américain est d’éviter des faillites et de réduire l’endettement des consommateurs américains. 

  • Cela stimulera la consommation, le moteur de l’économie américaine.
  • Cette relance devrait par ailleurs contribuer à renforcer le dollar américain, ce qui est à l’avantage des entreprises canadiennes qui exportent chez l’Oncle Sam.

Les immigrants diplômés risquent de moins affluer vers le Canada. 

Depuis 4 ans, des chercheurs et des professionnels ont quitté l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient pour venir travailler au Canada parce qu’ils ne pouvaient pas émigrer vers les États-Unis.

  • Pour le moment, le président Biden ne fait que lever l’interdiction qui était faite aux voyageurs de plusieurs pays de ces régions de visiter les États-Unis. Mais il est tentant d’en déduire qu’il sera moins sévère en matière de contrôle de l’immigration.
  • Une partie de ces immigrants, très prisés des entreprises technologiques, pourraient retarder leur projet d’émigration en vue de déménager aux États-Unis plus tard, dès que ce sera possible, plutôt que de venir maintenant s’établir au Canada.

Le prix de l’essence pourrait baisser. 

Historiquement, le resserrement des normes américaines sur la consommation d’essence a eu un effet baissier sur le prix du pétrole.

  • En revanche, cela a fait monter le coût des véhicules neufs.
Alain McKenna