ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

À quoi ressembleront les spectacles et les festivals cet été?

Publié le 19 mai 2021
par Johanna Sabys
À quoi ressembleront les spectacles et les festivals cet été?

(Source: Pixabay)

  • Dans son plan de déconfinement annoncé mardi, le gouvernement Legault autorise dès le 28 mai les spectacles devant un large public dans de grandes salles et à l’extérieur.
  • Mais pour profiter des festivals debout et sans place assignée, il faudra patienter jusqu’au 25 juin, et respecter les consignes sanitaires – qui vont perdurer cet été. 

Dès le 28 mai, les grandes salles, les amphithéâtres, et les stades ou tout site extérieur pourront accueillir jusqu’à 2500 personnes.

Les organisateurs devront cependant respecter quelques conditions:

  • Les places assises seront assignées d’avance.
  • Les spectateurs seront divisés en sections de 250 personnes.
  • Les points d’entrée et de sortie devront être indépendants et surveillés.
  • Les mesures de distanciation et le port du masque resteront en vigueur.

À partir du 25 juin, les festivals seront autorisés.

Partout au Québec, jusqu’à 2500 personnes pourront alors assister à des performances extérieures:

  • où les spectateurs seront debout ou assis; et
  • sans places assignées. 

Là encore, tous les événements devront se dérouler dans le respect des mesures sanitaires – distanciation et port du masque pour les personnes qui ne vivent pas à la même adresse. 

De plus, tous les festivaliers devront obligatoirement s’enregistrer et acheter leur billet avant le jour J.

  • Le gouvernement espère ainsi faciliter le traçage des cas, si une éclosion survenait pendant un festival.
Johanna Sabys