ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Comment va se dérouler la rentrée scolaire?

Mis à jour le 3 juin 2021
par Johanna Sabys
  • Les élèves du primaire et du secondaire feront leur rentrée automnale sans masque et sans groupe-classe si 75% des 12 ans et plus sont vaccinés d’ici septembre.
  • Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a présenté son plan pour la rentrée. Il prévoit un retour à la normale et des mesures sur la ventilation.

Le gouvernement Legault a communiqué ses orientations pour planifier la prochaine rentrée scolaire.

  • Elles seront toutefois réévaluées en août en fonction de la situation épidémiologique et de la vaccination.

Le plan prévoit:

  • un retour à la normale avec des services en présentiel à temps complet;
  • la reprise des activités parascolaires et du soutien pour les élèves; et
  • la fin des consignes sanitaires dans les transports scolaires et les cafétérias. 

Mais il prévoit aussi le maintien:

  • des mesures de désinfection des surfaces fréquemment touchées;
  • des routines d’hygiène pour les élèves et les employés; et
  • de l’évaluation des enfants symptomatiques.

En cas d’éclosion, la Santé publique pourra toujours fermer des classes. 

  • L’enseignement se poursuivrait alors à distance pour les élèves concernés.

Il y a une condition: les élèves auront une rentrée «normale» seulement si 75% des 12 ans et plus ont reçu leurs deux doses de vaccins.

  • Les 12 à 17 ans qui n’ont pas pu recevoir leur première dose avant fin juin pourront prendre rendez-vous au cours l’été.
  • Le gouvernement souhaite que les élèves reçoivent leur deuxième dose «aux environs» de la rentrée.

Ventilations des classes:

Des lecteurs de CO2 seront installés dans l’ensemble des classes pour surveiller la qualité de l’air, grâce à un monitorage informatique en continu.

  • On donnera priorité aux classes à ventilation naturelle et à celles qui ont eu, lors des tests de l’hiver dernier, des dépassements du plafond de 1000 parties par million (ppm) fixé par Québec. 
Johanna Sabys