ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Nouveau 3e lien: 2 tunnels, une voie d’autobus seulement aux heures de pointe

Mis à jour le 15 avr. 2022
par Johanna Sabys

(Source: Réseau express de la capitale)

  • Le gouvernement Legault a présenté son nouveau projet de tunnels autoroutiers pour construire un 3e lien entre Québec et Lévis. Il est un peu plus modeste que le projet précédent. Le budget estimé passe de 10 à 6,5 milliards $.
  • Ce nouveau projet prévoit 2 plus petits tunnels, au lieu d’un géant, et 4 voies, au lieu de 6. Conséquence: les autobus n’auraient une voie réservée qu’aux heures de pointe.

Le tracé n’a pas changé

Les 2 tunnels de 8,3 km relient toujours les 2 centres-villes entre l’autoroute 20 à Lévis et l’autoroute Laurentienne à Québec. 

  • Le projet prévoit toujours 3 sorties pour le transport collectif côté Québec.

Un 3e lien «nécessaire»?  

Le gouvernement Legault a fourni quelques chiffres pour justifier son projet. 

  • La durée de la période de pointe sur les ponts de Québec est passée de 2h à 3h entre 1997 et 2017.  
  • Le pont Pierre-Laporte a été conçu pour un débit journalier moyen annuel de 90 000 véhicules/jour.
  • Or, le débit serait actuellement de 126 000 véhicules/jour, et il monterait à 143 000 en 2036.

Bruno Marchand s’inquiète de l’étalement urbain

Selon le maire de Québec, lorsque le ministre des Transports François Bonnardel parle de «rééquilibrer l’aménagement du territoire», cela veut surtout dire plus d’étalement urbain.

  • L’enjeu, dit-il, c’est l’impact qu’aurait la réalisation du projet sur le transport et sur les GES – impact qui empêcherait le Québec de réduire ses émissions et d’atteindre ses cibles climatiques.

Bruno Marchand a indiqué qu’il aurait «de la difficulté à cautionner un projet qui additionnerait de l’étalement urbain».

L’opposition n’est pas plus convaincue

Ce projet est «inacceptable», selon le député du Parti libéral André Fortin.

  • «C’est un projet d’autoroute à autoroute qui va favoriser l’étalement urbain et qui aura un impact négatif sur l’environnement.»

Le gouvernement propose un projet «encore pire que le précédent», déplore le député de Québec solidaire Sol Zanetti. 

  • Pour sauver de l’argent, dit-il, Québec sabre, dans ce projet, «la seule affaire qui avait le quart d’un millième d’une fraction de bon sens: le transport en commun».
Johanna Sabys