ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le Michigan peut-il fermer demain l’oléoduc d’Enbridge qui approvisionne le Québec?

Mis à jour le 11 mai 2021
par Johanna Sabys

Vue sous-marine du pipeline d’Enbridge dans le détroit de Mackinac (Source: One Detroit)

  • La gouverneure de l’État du Michigan Gretchen Whitmer a réaffirmé jeudi dernier son intention de révoquer le permis de la ligne 5 d’Enbridge, à cause du risque d’un éventuel déversement de pétrole dans les Grands Lacs. Elle demande à la société de Calgary de fermer sa ligne d’ici mercredi.
  • Le ministre canadien des Ressources naturelles Seamus O’Regan a répondu que l’oléoduc est «vital» à la sécurité énergétique de l’Amérique du Nord. Pour Ottawa, le maintenir ouvert est «non négociable».

Le porte-parole de la gouverneure du Michigan a confirmé au Globe and Mail qu’à partir de mercredi «l’utilisation de la portion de la ligne 5 dans le détroit de Mackinac [au Michigan] serait illégale». 

Toutefois, en début d’année, la direction d’Enbridge affirmait qu’elle continuerait d’acheminer du pétrole par ce détroit même sans l’autorisation de l’État américain.

  • Selon Enbridge, seul le gouvernement fédéral américain peut décider de révoquer le permis du pipeline.

L’oléoduc achemine à partir des Prairies canadiennes entre 40 et 50% du pétrole brut qui est raffiné au Québec et en Ontario.


Johanna Sabys