ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La Banque du Canada et la Fed maintiennent leurs taux directeurs

Mis à jour le 27 janv. 2022
par Félix Côté

(Source: Banque du Canada)

  • La Banque du Canada a surpris aujourd’hui en maintenant son taux directeur à 0,25%. Dans un contexte de forte inflation et de reprise économique plus forte que prévu, plusieurs analystes s’attendaient à ce que la banque augmente son taux.
  • Aux États-Unis, la Réserve fédérale (Fed) a elle aussi annoncé qu’elle maintenait ses taux, entre 0 et 0,25 %. Elle a cependant indiqué qu’elle envisageait de les relever en mars.

La Banque du Canada a expliqué sa décision par l’émergence du variant Omicron et la pénurie de main d’œuvre qui, selon elle, affectent l’économie du pays pendant ce premier trimestre.  

  • La banque n’a cependant pas caché son intention de hausser les taux prochainement, possiblement au mois de mars lors de la prochaine révision du taux directeur. 

L’objectif de la Banque du Canada est de maintenir l’inflation autour d’une cible de 2% par année. 

En mars 2020, dans la foulée du ralentissement économique enclenché par la Covid-19, elle avait abaissé ses taux pour stimuler la consommation. 

Mais elle prévoit maintenant remonter ses taux pour contrôler l’inflation, qui avoisine 5% sur 12 mois. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 10 000 Québécois·es la reçoivent chaque jour:
abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Aux États-Unis, la Fed aussi veut limiter l’inflation qui a dépassé 7% en 2021, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 1982. 

La Fed s’est montrée prudente ces derniers mois quant à une hausse de ses taux, craignant de nuire à l’emploi.

  • Mais le taux de chômage est désormais très bas: il est descendu à 3,9% en décembre, tout près du niveau pré-Covid de 3,5%.  
Félix Côté