ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Les premières données montrent que les vaccins anti-Covid ont un impact

Mis à jour le 16 mai 2021
par Agence Science-Presse
Les premières données montrent que les vaccins anti-Covid ont un impact

(Source: Pixabay)

  • L’Écosse et l’Angleterre ont publié des premières données préliminaires sur leurs campagnes de vaccination. Aux États-Unis, un organisme a publié une compilation des statistiques publiques.
  • Résultats après une première dose de vaccin: l’étude écossaise révèle une baisse du nombre d’hospitalisations, l’étude anglaise prouve la réduction du nombre d’infections chez les travailleurs de la santé, et les données américaines montrent une baisse significative du nombre de décès. 

En Écosse, une étude a été menée par des chercheurs de cinq universités et de l’agence de santé publique. Elle porte sur la totalité de la population, dont environ 20% (1,1 million) ont reçu une première dose entre le 8 décembre et le 15 février.

Résultats: lorsqu’on compare ceux qui ont été vaccinés il y a au moins quatre semaines avec le reste de la population, le nombre d’hospitalisations liées à la Covid est 85% moins élevé parmi les personnes vaccinées. L’étude précise que les hospitalisations ont été réduites de:

  • 94% chez ceux qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca;
  • 85% chez ceux qui ont reçu celui de Pfizer; et
  • 81% chez les plus de 80 ans. 

En Angleterre, l’étude de l’agence de santé publique s’est concentrée sur les 23 500 travailleurs de la santé vaccinés en décembre et en janvier.

Résultats: après une seule dose, le vaccin de Pfizer aurait réduit de 70% les infections chez les travailleurs de la santé de moins de 65 ans.

Aux États-Unis, la Fondation Kaiser, un organisme qui se spécialise dans l’analyse des données sur les politiques de santé, a publié des chiffres sur les personnes âgées. 

Résultats: depuis que leurs résidents ont été vaccinés, les décès attribués à la Covid ont diminué de 66% dans les résidences pour personnes âgées – alors que ces décès ont augmenté de 61% entre le 21 décembre et le 7 février dans le reste de la population.

  • La comparaison entre les résidents et le reste de la population est frappante, car le nombre de décès était en augmentation constante dans les deux groupes depuis la mi-octobre. 

Ces premiers chiffres traduisent un optimisme prudent qui commence à émerger, dans plusieurs pays, avec l’augmentation du nombre de personnes vaccinées.

Au Québec, l’Institut national de santé publique (INSPQ) juge également que les premiers résultats sont rassurants



Agence Science-Presse