ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les centres d’appels d’urgence feraient face à «une crise sans précédent»

Publié le 27 déc 2022
par Johanna Sabys
Les centres d’appels d’urgence feraient face à «une crise sans précédent»

(Source: CDC / Unsplash)

  • Selon la Fédération des employés du Préhospitalier du Québec (FPHQ), le manque de personnel pourrait provoquer «un bris de service catastrophique» dans les centres d’appels d’urgence.
  • La FPHQ demande au gouvernement des moyens financiers supplémentaires pour bonifier les contrats de travail des répartiteurs d’urgence lors du renouvellement de leur convention collective qui est échue depuis 9 mois.

Dans un communiqué, le président de la FPHQ Daniel Chouinard indique que le temps d’attente pour répondre aux appels de détresse qui nécessitent le déploiement de services ambulanciers a augmenté à cause du manque de personnel. 

Les centres d’appels peinent à recruter et à conserver leurs employés, affirme-t-il.  

  • Or, ces centres doivent fonctionner 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. 

Selon Daniel Chouinard, la rémunération actuelle des répartiteurs d’urgence – 21,37 $/heure – «ne reconnait définitivement pas» leurs compétences, leur expertise et les aptitudes qu’ils doivent avoir.

Johanna Sabys