ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Le gouvernement Legault accueille favorablement l’énoncé économique d’Ottawa, mais craint une ingérence en santé

Publié le 1er déc 2020
par Johanna Sabys
  • Le ministre québécois des Finances a remercié le gouvernement Trudeau pour le soutien économique apporté aux provinces cette année, et il a également salué plusieurs mesures annoncées hier par la ministre Chrystia Freeland.
  • Mais Eric Girard a été clair sur un point: il n’est pas question que le fédéral se confère des pouvoirs accrus dans des domaines de compétence provinciale.

Au lendemain de la mise à jour économique fédérale, le ministre québécois des Finances a notamment salué la hausse de la subvention salariale d’urgence, de 65% à 75% jusqu’à mars 2021.

Il a surtout félicité le gouvernement fédéral sur sa volonté de taxer les géants du web, en imposant la TPS sur les biens et services étrangers.

  • Le ministre dit avoir fait beaucoup de demandes dans ce sens auprès d’Ottawa.
  • Cet alignement législatif entre la province et le pays «est une question d’équité envers les entreprises du Québec et du Canada».

En revanche, les mesures d’aide en santé inquiètent Québec.

  • Selon Eric Girard, le désir du fédéral d’imposer des normes nationales sur les soins de longue durée est «inacceptable pour le Québec et pour les autres provinces».
  • Le ministre prévient que «si le fédéral va de l’avant avec un programme national des garderies et un programme d’assurance-médicaments, le Québec exercera son droit de retrait avec pleine compensation financière.»

Le gouvernement Legault est soutenu par l’ensemble de l’opposition en matière d’ingérence.

  • La cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade a souligné, elle aussi, l’importance de protéger les champs de compétence.
Johanna Sabys