ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Jeune entreprise québécoise innovante (Révélation 2023 de Startup Montréal)

LithologIQ aide l’industrie minière à trouver les minéraux qu’elle recherche

Mis à jour le 5 mai 2023
par Félix Côté
LithologIQ aide l’industrie minière à trouver les minéraux qu’elle recherche

Simon Lessard, PDG et fondateur de LithologIQ

  • Avant d’exploiter un nouveau gisement minier, une entreprise minière doit faire des analyses du sous-sol pour trouver où exactement se trouvent les minerais qu’elle veut extraire. Ces analyses permettent aussi de prédire le rendement que donnerait l’exploitation du gisement.
  • Mais les analyses sont longues, coutent cher et ne sont pas toujours précises. LithologIQ, une jeune entreprise montréalaise, a conçu un procédé d’analyse simple et rapide qui permet aux entreprises minières d’analyser leurs échantillons avec précision.

Le problème auquel s’attaque l’entreprise est le coût et la complexité des analyses du sous-sol en vue d’une exploitation minière.

«Les procédés d’analyse reposent surtout sur l’observation, à l’œil, des échantillons, mais l’œil humain est limité», dit à InfoBref Simon Lessard, PDG et fondateur de LithologIQ.

Généralement, avant d’installer une mine sur un territoire, une entreprise minière analyse le sol en prélevant des carottes: ce sont des échantillons de terrain, de forme cylindrique, qui sont extraits verticalement.

Les carottes permettent:

  • de trouver les gisements; et
  • d’estimer leur concentration.

Les échantillons sont envoyés à des laboratoires pour y être analysés par des entreprises spécialisées.

Mais ces analyses coutent cher et peuvent s’étirer sur plusieurs semaines. Les entreprises minières sont souvent contraintes de prendre des décisions avant qu’elles reçoivent les résultats d’analyse.

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

La solution qu’apporte LithologIQ est un laboratoire mobile qui réduit le temps et les coûts d’analyse et améliore la qualité des données.

Tous les appareils du laboratoire se trouvent dans un conteneur de 20 pieds de longueur, qui peut être transporté par camion sur le site d’une mine potentielle.

LithologIQ analyse les carottes à l’aide d’un procédé d’imagerie hyperspectrale.

Ce procédé décompose la lumière en spectre et fait ressortir l’empreinte unique de chaque minéral, explique Simon Lessard.  

Avec ces données, LithologIQ peut déduire où se trouvent les zones à fort potentiel d’exploitation minière, et s’il y a présence d’éléments nuisibles, puis transmettre ces informations à l’entreprise minière.

L’analyse complète prend moins d’une journée. Et elle est moins chère que les tests menés en laboratoires.


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires de l’entreprise est de vendre son service d’analyse aux entreprises minières. Pour chaque analyse, elle se déplace sur les lieux, avec son laboratoire et ses techniciens.

LithologIQ a obtenu ce printemps une bourse de 350 000 $ du ministère de l’économie. Cette bourse lui a permis d’entreprendre un projet pilote avec son premier client, un producteur québécois d’or.

L’entreprise fait des démarches pour mener un premier tour de financement, en vue de commercialiser son service à grande échelle.

LithologIQ fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées en 2023 dans le programme Bourse+ de Startup Montréal[Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

Prochaines étapes pour LithologIQ:

Elle souhaite commercialiser son service d’abord au Canada, puis ailleurs dans le monde.

Elle veut aussi l’adapter pour qu’il puisse aider plus d’entreprises minières.

  • «Pour le moment, on se concentre sur l’analyse de certains métaux, comme l’or, le cuivre et le fer», explique Simon Lessard.
  • «Dans l’avenir, on souhaite aider aussi les entreprises qui cherchent des métaux d’avenir, comme le lithium, les terres rares et le nickel, utilisés notamment pour la fabrication des batteries de véhicules électriques.»
Félix Côté