ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Aye3D affiche, en temps réel, en 3 dimensions sur un écran plat

Mis à jour le 20 nov. 2022
par Patrick Pierra

Mario Genest, président de Aye3D, et son moniteur 3D Fre3Dom

  • Pour voir en 3 dimensions des objets virtuels, ou des objets réels à distance, il faut habituellement porter un casque ou des lunettes spéciales.
  • La jeune pousse québécoise Aye3D a trouvé le moyen de s’en passer: sa technologie affiche à l’œil nu en 3D sur un écran plat. Cela ouvre d’immenses possibilités pour du design industriel, des rencontres virtuelles en 3D, et des applications de divertissement.

Le premier problème auquel l’entreprise s’attaque est l’obsolescence des systèmes de visionnement en 3D qui sont utilisés dans plusieurs secteurs industriels depuis une vingtaine d’années.

Ces systèmes exigent habituellement soit de porter un casque, soit d’aller dans une pièce spéciale, une voute, et d’y porter des lunettes spéciales.

«Les géologues ont été parmi les premiers à adopter ce genre de systèmes, se souvient Mario Genest, président de Aye3D. Cela leur permettait de mieux voir et analyser des images du sous-sol pour évaluer la probabilité d’une présence d’hydrocarbures ou de minerais.»

Après cette utilisation en géomatique, l’ingénierie a suivi de près. Des ingénieurs se servent de ce type de systèmes de visionnement 3D pour voir les pièces et appareils qu’ils ont conçus dans des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO).

«Aujourd’hui, beaucoup de ces systèmes sont désuets, observe Mario Genest. Les appareils tombent en panne, les logiciels n’évoluent plus ou ne sont plus supportés.»


RECEVEZ GRATUITEMENT chaque jour par courriel L’ESSENTIEL DES NOUVELLES économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


La solution qu’offre Aye3D est une nouvelle façon de voir en 3 dimensions: sur un écran plat à haute résolution, sans casque ni lunettes.

Le moniteur Fre3Dom d’Aye3D utilise une technologie créée au Québec.

  • Il y est aussi fabriqué, dans un atelier de la société à Longueuil.
  • L’assemblage final est fait à l’Institut national d’optique (Ino), à Québec.

«Notre moniteur affiche en haute résolution autant les images 3D que les applications informatiques traditionnelles en 2D», souligne Mario Genest.

  • «Cela lui donne l’énorme avantage de pouvoir être utilisé non seulement pour visualiser des objets 3D déjà conçus, mais aussi pour en concevoir en temps réel.»
  • «Ce n’est donc pas seulement un outil de visualisation, mais aussi un outil de conception, qui accélère le processus de création et le rend plus productif.»

Le modèle d’affaires repose sur la vente de l’appareil, combinée à un forfait annuel de soutien technique et logiciel.

Pour l’instant, les clients visés sont principalement dans le monde industriel.


Entrepreneur·es, restez à l’affût des nouvelles économiques, financières, technologiques et politiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Actuellement, l’entreprise emploie 15 personnes, dont 6 stagiaires.

Elle fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal[Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Elle a livré ses premiers moniteurs l’an dernier à des chefs de file du secteur de l’aérospatiale au Québec et aux États-Unis.

«Nous venons de signer une première entente de partenariat majeure pour intégrer notre moniteur à la plateforme de CAO 3Dexperience de la société française Dassault Systèmes, dit Mario Genest. Cela va nous ouvrir les portes de plus grandes sociétés qui utilisent cette plateforme dans l’aérospatiale, l’automobile et les sciences de la vie.»

L’entreprise prévoit d’ailleurs de conclure bientôt de premières ventes en Europe.


Suivez l’actualité des entreprises technologiques québécoises dans la section AFFAIRES d’InfoBref en vous abonnant gratuitement à notre infolettre quotidienne InfoBref Matin : cliquez ici ou sur le bouton Infolettres en haut à droite


Prochaines étapes à surveiller pour Aye3D:

Alors qu’elle débute actuellement sa commercialisation à plus grande échelle, l’entreprise est en collecte de fonds pour un deuxième tour de financement en capital-actions.

Au-delà de la géomatique et du design industriel, l’entreprise lorgne le marché de la téléprésence.

«Des grands bureaux d’avocats et de comptables veulent pouvoir tenir avec leurs clients des réunions à distance sur des sujets complexes, explique Mario Genest. Ce sont des sessions de travail stratégiques où des décideurs doivent être pleinement engagés et concentrés.»

«Des applications de visioconférence traditionnelles comme Zoom ou Teams ne sont pas suffisantes dans ces cas.»

«Nous avons développé un prototype avec une caméra spéciale qui peut être branchée sur un réseau Wifi et transmet en direct l’image en 3D d’un interlocuteur à distance. Le résultat ressemble davantage à une rencontre en présentiel qu’à une visioconférence.»

À long terme, la technologie d’affichage en 3D sur écran plat n’est pas réservée au monde industriel. L’entreprise a d’ailleurs déjà des discussions avec des acteurs de l’industrie du jeu vidéo.

Patrick Pierra