ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La guerre en Ukraine fait exploser le coût du blé

Publié le 13 mars 2022
par Félix Côté

Un champ de blé ukrainien (Source: Polina Rytova / Unsplash)

  • La guerre entre la Russie et l’Ukraine oppose deux des principaux producteurs agricoles au monde, notamment de blé.
  • Cette guerre nuit à l’approvisionnement mondial et entraine une hausse des prix. Elle aggrave la situation de plusieurs pays en développement et les rapproche de la famine. 

Le prix du blé a augmenté d’environ 45% depuis un mois sur les marchés mondiaux. 

Des millions de personnes seront au bord de la famine dans certains pays qui dépendent de l’Ukraine, comme le Liban et le Bangladesh, selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies. 

Au Canada, la pénurie mondiale fait augmenter le prix du blé et de plusieurs autres denrées. 

«La chaîne d’approvisionnement mondiale du blé a été considérablement touchée par ce conflit», a reconnu il y a quelques jours la ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Marie-Claude Bibeau.

Par ailleurs, la production canadienne de blé a été réduite en raison de la sécheresse de l’an dernier, a expliqué la ministre.

La hausse du prix du blé contribue aussi à la hausse du coût des engrais. 

En réaction à la hausse du prix du blé, plusieurs producteurs agricoles pourraient en planter davantage pour maximiser la rentabilité de leurs terres.

Cela contribuerait à augmenter la demande pour certains engrais. 

Or, la Russie est l’un des principaux exportateurs d’engrais. Les sanctions contre la Russie et les perturbations du commerce mondial vont sans doute limiter la disponibilité des engrais russes.

L’entreprise Nutrien, de Saskatoon, est le plus grand producteur mondial d’engrais. Elle bénéficie de cette situation: La valeur de son action (TSX: NTR) a augmenté de 75% depuis un an, dont 35% dans les 2 dernières semaines.

Félix Côté