ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Ce que révèle l’étude de la FPEP sur l’enseignement à distance

Publié le 30 mai 2021
par Johanna Sabys
Ce que révèle l’étude de la FPEP sur l’enseignement à distance

(Source: Pixabay)

  • La Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ) demande au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge de prendre des mesures pour encadrer et limiter l’enseignement à distance avant la rentrée de septembre.
  • Une récente enquête menée par la FPEP auprès de ses membres démontre que l’enseignement à distance a des impacts négatifs sur les élèves et les enseignants. L’usage de la technologie ne motive pas les élèves à apprendre autant que prévu. 

Certains chercheurs voyaient d’un bon œil l’enseignement à distance.

  • Selon eux, l’usage des outils technologiques motiverait davantage les élèves.

L’enquête de la FPEP prouve le contraire. 

Elle révèle également d’autres conséquences négatives. 

Pour les enseignants:

  • Ils ont dû fournir un effort considérable pour garantir une continuité pédagogique.
  • Leur tâche s’est alourdie et complexifiée au point de générer un sentiment d’incompétence.
  • L’effritement de la relation enseignant-élève serait alarmant.

Pour les élèves:

  • Ils ont besoin d’être très autonomes pour suivre les cours.
  • La gestion de la classe à distance a de multiples conséquences sur leur réussite scolaire.

Chez les enseignants comme chez les élèves, la surexposition à l’écran crée un sentiment de fatigue généralisé.

Surcharge de travail pour les enseignants:

Dès l’arrivée de la pandémie, «la pression a été immense sur le personnel enseignant, et a généré une surcharge de travail importante», déplore le président de la FPEP-CSQ Stéphane Lapointe.

  • Les enseignants n’ont pas pu transposer du jour au lendemain le contenu de leur cours à un enseignement en ligne et à distance.
  • Les cours ont dû être «scénarisés pour les adapter, les rendre applicables et plus attractifs au nouvel environnement numérique». 

Des conditions d’apprentissage moins favorables:

  • Selon les témoignages recueillis, les élèves ont eu de la difficulté à retenir les connaissances essentielles.
  • L’enseignement est devenu moins attrayant.
  • Les apprentissages par écran interposé sont moins approfondis. 


Johanna Sabys