ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le NPD s’attaque à l’évasion fiscale, les conservateurs, aux usines à chiots, et le Bloc conseille Trudeau

Publié le 30 août 2021
par Johanna Sabys
  • Jagmeet Singh s’est engagé à «renforcer» la loi en matière d’évasion fiscale, ce qui pourrait, dit-il, augmenter chaque année les revenus d’Ottawa de 25 milliards $. 
  • Erin O’Toole a un plan pour interdire les usines à chiots et les tests sur les animaux. De son côté, Yves-François Blanchet suggère à Trudeau de «ne pas jeter de l’huile sur le feu» en s’adressant aux manifestants anti-vaccins. 

Le chef du NPD Jagmeet Singh veut contrer l’évasion fiscale:

  • Le néo-démocrate veut en finir avec les paradis fiscaux et mettre un terme aux «échappatoires» pour les milliardaires.
  • Singh affirme qu’il demanderait à l’Agence du revenu du Canada d’appliquer la loi de façon «plus stricte». 

Le chef du Parti conservateur Erin O’Toole veut protéger les animaux:

  • Le conservateur interdirait les usines à chiots, l’importation d’animaux élevés avec cruauté, et les essais de produits cosmétiques sur les animaux.
  • O’Toole ajouterait aussi la cruauté animale comme circonstance aggravante en cas de poursuite conjugale, et il investirait 10 millions $ par an pour former les juges et les procureurs sur le lien entre la violence contre les animaux et la violence contre les personnes. 

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet critique l’attitude de Trudeau: 

  • Le bloquiste suggère au chef libéral de «ne pas jeter de l’huile sur le feu» et de revoir son attitude «un peu baveuse» à l’égard des manifestants anti-vaccins qui ont perturbé plusieurs de ses événements. 
  • Blanchet a expliqué que Justin Trudeau, qui «d’habitude a des propos assez affables», s’était «fâché» dimanche. 
Johanna Sabys