ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Entrevue

Écrit par un humain ou une intelligence artificielle? Une techno montréalaise le détecte

Publié le 17 janv. 2023
par Félix Côté
Écrit par un humain ou une intelligence artificielle? Une techno montréalaise le détecte

(Source: Draft & Goal)

  • L’arrivée récente de programmes d’intelligence artificielle capables de produire une dissertation convaincante a secoué le milieu de l’enseignement, en raison du risque de plagiat.
  • La rédaction de l’IA n’est pas parfaite: il y a des failles, explique à InfoBref Nabil Tayeb, cofondateur de Draft & Goal, une jeune entreprise de Montréal qui développe un outil capable de détecter si un contenu est produit par une intelligence artificielle. Mais ces failles ne sont pas visibles à l’œil humain: il faut des algorithmes pour les déceler.

L’arrivée des logiciels d’intelligence artificielle comme ChatGPT est un phénomène très récent, dit Nabil Tayeb. 

«Les premières versions de ChatGPT remontent à 2019. Elles étaient déjà capables d’écrire des textes sur des sujets bien précis, mais il fallait passer des commandes spécifiques, avec les bons mots clés.»

La plus récente version du logiciel, ChatGPT 3, est beaucoup plus conviviale. À tel point, raconte l’entrepreneur, qu’elle a même surpris les entreprises évoluant dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Le nombre d’utilisateurs de cette technologie augmente rapidement, et de manière exponentielle.

Comment détecter les textes produits par IA?

Draft & Goal développe une plateforme capable de produire du contenu à l’aide d’un module d’intelligence artificielle.

«Or, en développant notre produit, raconte Nabil Tayeb, on s’est aperçu que le contenu généré par l’IA laissait des empreintes digitales.»

La startup montréalaise a alors mis au point un algorithme capable de déceler les traces laissées par une intelligence artificielle dans ses créations.

Cet outil peut détecter certaines failles de ChatGPT, par exemple :

  • les contresens;
  • les exagérations; et
  • les signes que l’algorithme ne connait pas la réponse.

Une version d’essai du service de détection qu’un texte a été écrit par ChatGPT est disponible gratuitement. 

  • Pour le moment, elle ne fonctionne qu’avec des textes en anglais. 
  • Une version en français est prévue d’ici la fin du mois.  
Félix Côté