ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Conseils pour vos FINANCES

Laissez les gouvernements financer 100 000 $ pour l’achat de la première maison de votre enfant

Publié le 31 mars 2023
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref
Laissez les gouvernements financer 100 000 $ pour l’achat de la première maison de votre enfant

[crédit photo: José Ibarra | Unsplash]

  • Les généreuses allocations familiales de Québec et Ottawa peuvent servir à financer les études universitaires de votre enfant. Mais elles peuvent aussi servir à amasser la mise de fonds de sa première maison.
  • En effet, avec les derniers ajustements apportés au régime enregistré d’épargne-études, le budget Freeland 2023-2024 favorise l’utilisation du CELIAPP pour les jeunes adultes qui bénéficient d’un REEE.

Ce que, comme parent, vous pourriez recevoir

Les allocations familiales destinées à seconder les parents d’enfants de moins de 18 ans sont très généreuses.

Par exemple, un couple ayant un revenu combiné de 125 000 $ avec un enfant mineur peut s’attendre à recevoir chaque année:

  • 3007 $ d’Ottawa (251 $ par mois) en allocation pour enfants (non imposable); et
  • 1 222 $ de Québec (92 $ par mois + 115 $ annuellement) en allocation pour l’achat de matériel scolaire.

Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque mois l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Comment utiliser ces subventions

Avec ces sommes tombées du ciel, les nouveaux parents ont tout intérêt à cotiser à un REEE.

Pour bénéficier d’un maximum de subventions et incitatifs liés à ce régime, ils peuvent y verser 208 $ par mois.

Ce montant sera alors bonifié de 62,50 $ par les gouvernements.

En fin de compte, les parents qui agissent ainsi pendant 17 ans auront versé 42 500 $ provenant des allocations familiales.

Mais, en tenant compte du rendement en plus des subventions, ils auront récolté une cagnotte globale de 95 433 $*.

*Ce calcul se base sur l’hypothèse d’un portefeuille de placements diversifié rapportant en moyenne 6% net par année. Le cas présenté est un exemple qui peut ne pas s’appliquer à tous et peut ne pas engendrer les mêmes résultats. Plusieurs facteurs influencent les valeurs présentées. Veuillez présenter vos demandes d’allocations familiales aux deux paliers de gouvernement avant d’effectuer toute autre démarche.¸


Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 22 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Comment votre enfant pourrait en bénéficier

Lorsque l’enfant sera adulte, il pourra profiter du nouveau plafond de retrait du REEE de 8000 $ par session pour cotiser au CELIAPP et/ou au CELI (plafond de 6 500 $ par an) afin de créer dans ces comptes une valeur libre d’impôt.

Dépendamment de ses revenus d’emploi et de l’ampleur des paiements d’aide aux études (provenant des retraits du REEE), j’évalue qu’un jeune de 18 ans pourrait ainsi, grâce à ses placements dans son CELIAPP et/ou son CELI, accumuler entre 8000 $ et 15 000 $ supplémentaires, et ce avant d’avoir atteint ses 25 ans.

Les avantages combinés du REEE, du CELI et du CELIAPP pourraient donc permettre à votre enfant de financer une mise de fonds de plus de 100 000 $ pour sa première maison, sans aucun apport en capital de sa famille.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque mois nos conseils en finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


À noter

Tenir compte des impôts

Les retraits des subventions, incitatifs financiers et intérêts du REEE sont imposables dans les mains de l’enfant à son propre taux d’imposition.

  • Dans l’exemple précédent, sur une valeur de 95 433 $, 52 933 $ sont imposables.

Mais si les retraits sont étalés sur plusieurs années, pendant que l’enfant est aux études avec des revenus totaux inférieurs à 15 000 $ par an, il est probable qu’il ne paiera pas du tout d’impôt.

Planifier le calendrier des contributions

Entre 18 et 20 ans, l’enfant pourrait remplir son CELI.

Puis graduellement entre 20 et 25 ans, il pourrait aussi garnir son CELIAPP et bénéficier de remboursements d’impôt, si ses revenus combinés commencent à être plus importants.

Retard dans la disponibilité du CELIAPP

En raison de retard administratif, le lancement du CELIAPP est décalé de quelques mois. Il devrait devenir disponible dans la majorité des institutions financières au cours de l’été 2023.

Pour recevoir la chronique Conseils pour VOS FINANCES de Fabien Major chaque mois dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Fabien Major