ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Bilan de la BOURSE

Bilan 2023: malgré la peur d’une récession, les bourses ont livré la marchandise

Mis à jour le 12 janv. 2024
Anthony Ménard
par Anthony Ménard
CFA, vice-président, gestion des données chez Inovestor
Bilan 2023: malgré la peur d’une récession, les bourses ont livré la marchandise
  • En 2023, l’indice boursier canadien S&P/TSX a donné un rendement total de 11,8%, l’indice américain S&P 500, de 26,3%, et l’indice des actions internationales, de 16,2%.
  • Les titres technologiques canadiens et américains se sont démarqués: dans les deux cas, ils ont obtenu une performance exceptionnelle de +57%.

En 2023, les secteurs de la santé et des compagnies financières ont été respectivement les deuxième et troisième secteurs les plus performants du TSX, avec des hausses de 22,1% et 13,9%.

Les secteurs les moins performants ont été les télécommunications et les matériaux, en baisse de respectivement 3,9% et 1,3%, et les services publics, en légère hausse de 0,2%.

Le moteur du S&P 500

Le terme Magnificent Seven (tiré du nom d’un western américain, lui-même inspiré d’un film japonais) a fait son apparition en 2023 pour désigner sept grandes sociétés qui ont largement contribué aux gains du S&P 500:

NVIDIA (Nasdaq: NVDA): +239% [Pourquoi la valeur de NVIDIA a plus que triplé en 2023?]

Meta / Facebook (Nasdaq: META): +194%

Tesla (Nasdaq: TSLA): +102%

Amazon (Nasdaq: AMZN): +81%

Alphabet / Google (Nasdaq: GOOGL): +59%

Microsoft (Nasdaq: MSFT): +57%

Apple (Nasdaq: AAPL): +48%

Inovestor offre une plateforme de recherche pour les titres boursiers nord-américains. Accélérez et facilitez vos décisions d’investissement, le suivi de votre portefeuille et la communication de ces décisions à de potentiels clients: inscrivez-vous gratuitement à la plateforme d’Inovestor.

Malgré ces rendements impressionnants, seules NVIDIA (première de la liste), Microsoft et Apple (les deux dernières) ont dépassé en 2023 leurs sommets de 2021.

  • Les sept sociétés avaient connu une contreperformance en 2022.

Cela montre que les investisseurs devraient être sceptiques face à des rendements impressionnants.

  • Si un titre s’effondre de 50%, sa valeur doit ensuite doubler (+100%) pour revenir à son point de départ.
  • Pire, pour compenser une perte de 66%, sa valeur devrait tripler (+200%).

Or, les actions de Meta et Tesla avaient chuté d’environ 65% en 2022.

Cette forte chute explique pourquoi, en 2023, elles n’ont pas atteint de nouveaux sommets malgré leurs gains.


Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le secteur canadien de l’énergie en perte de vitesse

Après deux années remarquables ayant donné des rendements de 85,2% en 2021 et 54% en 2022, le secteur a sous-performé en 2023: son rendement a été de seulement 4,1%.

Cette contreperformance coïncide avec la première baisse en 3 ans du cours moyen mensuel du Western Texas Intermediate (WTI), le prix de référence pour le pétrole américain. On voit clairement une corrélation entre la performance du secteur énergétique canadien et le prix du pétrole:

Cours moyen mensuel du WTI :

  • 2021 : 68,30 $US (+77%)
  • 2022 : 93,70 $US (+37%)
  • 2023 : 77,52 $US (-17%)

(Pour le pétrole, on utilise le cours moyen dans l’année plutôt que le cours en fin d’année, parce que le cours moyen reflète mieux les revenus générés par les entreprises énergétiques tout au long de l’année.)


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


Taux d’intérêt

Le taux directeur canadien a débuté l’année à 4,25%. Il est ensuite resté stable à 5% à partir de juillet.

En fin d’année, le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a souligné que 2024 sera une année de transition.

  • Les économistes spéculent sur des baisses de taux d’intérêt à partir du printemps.
  • La prochaine décision sur les taux d’intérêt de la Banque du Canada est attendue le 24 janvier.

Inflation

Au Canada, le taux d’inflation annuel a diminué de 6,8% en novembre 2022 à 3,1% en novembre 2023.

Étant donné que les taux d’intérêt sont toujours élevés et que l’économie canadienne continue de ralentir, il semble improbable que l’inflation redevienne un problème en 2024 – à moins qu’un choc externe ne vienne perturber cette stabilité.

Recevez chaque début de mois un bilan de la bourse dans l’infolettre hebdomadaire gratuite InfoBref Votre argent, qui vous offre chaque samedi des informations et conseils d’experts en finances personnelles et consommation. Abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez Infolettres en haut à droite

Anthony Ménard