ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Caquistes et libéraux promettent de baisser les impôts

Publié le 29 août 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Au deuxième jour de la campagne électorale, la Caq et le Parti libéral du Québec proposent tous deux d’abaisser les taux des 2 premiers paliers d’impôt provincial sur le revenu. 
  • Le chef de la Caq François Legault et la cheffe du Parti libéral Dominique Anglade présentent ces mesures comme des moyens d’aider les Québécois à faire face à l’inflation. 

Les 2 premiers paliers d’impôt provincial concernent les tranches de revenu suivantes:

  • Jusqu’à 46 295 $, l’impôt prélève 15%.
  • De 46 296 $ à 92 580 $, l’impôt prélève 20%.

La Caq promet de baisser le taux de ces 2 premiers paliers:

  • d’un point de pourcentage (1%) la première année; et 
  • de 0,25% par an par la suite jusqu’en 2032 – ce qui, selon le communiqué de la Caq, porterait alors la réduction totale du taux à 2,5%.

Les Québécois économiseraient ainsi en impôt «jusqu’à 810 $ par année», selon François Legault.   

Ces baisses seraient financées en réduisant les versements prévus au Fonds des générations, qui sert normalement à réduire la dette. 

Le Parti libéral du Québec promet: 

  • de baisser le taux des 2 premiers paliers de 1,5%;
  • d’abolir la TVQ sur les produits de première nécessité;
  • de geler les tarifs d’Hydro-Québec et de ne plus percevoir la TVQ sur les premiers 4000 $ de la facture d’électricité; et
  • de bonifier de 25% le crédit d’impôt pour solidarité. 

Ces baisses d’impôt et de taxe représenteraient jusqu’à 1125 $ par année pour une famille de 2 enfants, selon le Parti libéral. 

Les mesures proposées par le PLQ augmenteraient la dette la première année.  

Mais le déficit diminuerait par la suite et le gouvernement retrouverait l’équilibre budgétaire dans 7 ans, promet Dominique Anglade.

Félix Côté