ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Joe Biden décrète un embargo sur les importations de pétrole, gaz et charbon russes

Publié le 8 mars 2022
par Félix Côté

Le président américain Joe Biden (Source: Capture d’écran YouTube / CNBC)

  • Le président américain en a fait l’annonce aujourd’hui. L’objectif est de «porter un nouveau coup puissant à Poutine», a-t-il déclaré, 2 semaines après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 
  • Le Royaume-Uni a fait une annonce similaire. Il prévoit d’arrêter ses importations de produits pétroliers russes d’ici la fin de l’année.  

Les États-Unis peuvent prendre cette décision parce que le pays produit plus de gaz et de pétrole qu’il n’en consomme, a rappelé le président américain. 

  • Les États-Unis importent quand même du pétrole, mais le pétrole russe ne représente que 4% de sa consommation.

Stimulé par l’annonce du président Biden, le prix de l’essence aux États-Unis a atteint aujourd’hui un record absolu. Le gallon d’essence vaut en moyenne 4,17 $US selon l’association d’automobilistes AAA, soit 20 % de plus qu’il y a un mois. 

L’Europe n’a pas l’intention d’instaurer d’embargo sur les importations d’énergies russes dans l’immédiat. 

  • Les pays européens, mis à part le Royaume-Uni, en sont beaucoup plus dépendants que les États-Unis. 
  • La Russie répond à 40% de la demande européenne en gaz naturel et à 30% de sa demande en pétrole. 

La Commission européenne a cependant annoncé aujourd’hui qu’elle comptait réduire des deux tiers sa consommation de gaz naturel russe d’ici la fin de l’année, pour ensuite en cesser l’importation avant 2030.

Plusieurs entreprises pétrolières occidentales ont annoncé qu’elles se retiraient de Russie, dont Shell, qui en a fait l’annonce aujourd’hui.

Félix Côté