ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Bayer pourrait verser des milliards $ en indemnité à d’anciens utilisateurs du Roundup

Mis à jour le 22 juil 2022
par Félix Côté

(Source: capture d’écran / Roundup)

  • La Cour suprême des États-Unis a rejeté mardi un appel de la société agrochimique allemande Bayer concernant son désherbant à base de glyphosate, le Roundup.
  • Cette décision condamne Bayer à verser 25 millions $US à un retraité californien qui attribue son cancer à l’utilisation du Roundup. Ce jugement pourrait créer un précédent, et forcer Bayer à indemniser plusieurs milliers de personnes qui poursuivent l’entreprise au sujet des effets de son herbicide. 

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé a déterminé que le glyphosate était «probablement cancérogène».

Le Roundup cessera bientôt d’être vendu dans certains pays

  • Bayer a annoncé l’an dernier sa décision de retirer le Roundup du marché américain en 2023.
  • Certains pays vont carrément l’interdire:  l’Allemagne dès l’an prochain et le Mexique en 2024.  

Le Canada ne prévoit pas d’interdire le Roundup

L’an dernier, Ottawa a même relevé la quantité de glyphosate permise dans les légumineuses. 

  • Radio-Canada avait alors découvert que Bayer était à l’origine de cette initiative gouvernementale. 

Certaines municipalités limitent toutefois son usage. 

  • Laval proscrit son utilisation à des fins domestiques.
  • Montréal interdit sa vente en magasin.
Félix Côté