ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La CAQ compte sur Steven Guilbeault pour financer le 3e lien Québec-Lévis

Mis à jour le 22 juil 2022
par Johanna Sabys

(Source: Gouvernement du Québec)

  • Le gouvernement Legault espère toujours qu’Ottawa financera une partie du tunnel autoroutier qu’il veut faire construire entre Québec et Lévis. 
  • La ministre responsable des Relations canadiennes Sonia LeBel croit qu’elle sera capable de convaincre le nouveau ministre fédéral de l’Environnement Steven Guilbeault.

Interrogée sur la composition du nouveau gouvernement Trudeau [détails dans notre bulletin de mardi soir], Sonia LeBel s’est montrée plutôt confiante sur le soutien financier qu’elle attend du gouvernement fédéral.

Le tunnel «sert également le transport collectif», souligne LeBel. 

  • Sonia LeBel affirme que le projet est «gagnant pour l’environnement». 
  • Elle rappelle par ailleurs que Québec souhaite «aller vers l’électrification des transports». 

Le soutien de François Legault au Parti conservateur pendant la dernière campagne fédérale aura-t-il un impact?

  • Non, Sonia Lebel dit s’attendre à la même collaboration de la part d’Ottawa.  
  • Il n’y a aucune raison, dit-elle, que les deux gouvernements ne puissent plus travailler ensemble. 

Par ailleurs, le ministre québécois des Transports François Bonnardel a annoncé un changement important au projet de 3e lien: 

  • La sortie (et entrée) du tunnel qui était prévue en pleine ville de Québec, dans le quartier Saint-Roch, ne sera pas accessible aux automobilistes – ils devront utiliser 2 autres accès, près d’autoroutes urbaines.
  • Cette sortie dans Saint-Roch sera réservée aux autobus; et il n’est pas exclu qu’elle soit éliminée ou remplacée par un autre point d’accès, selon une réévaluation du tracé que doivent maintenant faire des ingénieurs.
Johanna Sabys