ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Virgin Galactic obtient le droit d’envoyer des touristes dans l’espace

Mis à jour le 27 mars 2022
par Félix Côté
Virgin Galactic obtient le droit d’envoyer des touristes dans l’espace

(Source: Virgin Galactic)

  • Virgin Galactic, l’entreprise de tourisme spatial du milliardaire Richard Branson, a reçu l’approbation de la Federal Aviation Administration (FAA), l’organisation qui supervise le transport aérien aux États-Unis, pour transporter des personnes dans l’espace.
  • C’est la première fois que la FAA accorde à une entreprise une licence pour transporter des particuliers dans l’espace.

Pour obtenir cette licence, Virgin Galactic a dû se plier à un test pour vérifier le bon fonctionnement de son vaisseau Space Ship Two. 

  • Le test effectué en mai avait été un succès. 

Trois vols tests sont encore prévus par l’entreprise, dont un qui accueillera Richard Branson lui-même. 

Les vols de Virgin Galactic devraient être accessibles à des clients dès le début de l’année prochaine. 

  • Les vols dureront 90 minutes, dont plusieurs minutes d’apesanteur.
  • L’entreprise dit qu’elle a reçu plus de 600 réservations.
  • Les clients devront débourser 250 000 $US par billet. 

Virgin Galactic fait face à un rival de taille: Jeff Bezos.

Le fondateur d’Amazon a lui aussi fondé son entreprise de tourisme spatial: Blue Origin.

  • Tout comme Richard Branson, Bezos a prévu de voler à bord de l’un de ses appareils avant les clients réguliers. 
  • Ce devrait être le 20 juillet. Jeff Bezos sera accompagné de son frère, du gagnant d’une vente aux enchères pour le premier billet, et d’une quatrième personne dont on ne connait pas encore l’identité. 

On ne sait pas encore quand Richard Branson volera à bord d’un de ses vaisseaux.  

Félix Côté