ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

La vaccination des travailleurs de la santé a un impact sur les décès en CHSLD

Publié le 2 mai 2021
par Agence Science-Presse

(Source: Pixabay)

  • Les travailleurs de la santé qui refusent de se faire vacciner contribuent aux décès des personnes âgées. C’est la récente conclusion des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis.
  • Au Québec, une éclosion de Covid-19 a eu lieu fin février dans un CHSLD de l’Outaouais, où seulement 40% des travailleurs avaient été vaccinés.

Aux États-Unis, une éclosion importante s’est produite en février dans une résidence pour personnes âgées du Kentucky.

  • Sur les 83 résidents, 90% avaient reçu leurs deux doses de vaccin en janvier et février.
  • Mais c’était le cas de seulement 53% des 116 membres du personnel.

Les premières infections se sont produites moins de deux semaines après la vaccination.

  • Or, il faut au moins deux semaines pour que le vaccin soit «efficace».

Mais, selon le rapport des CDC, on peut faire un lien entre l’ampleur de l’éclosion et le nombre élevé de gens non vaccinés, qui ont permis au virus de se répandre plus facilement.

De plus, le premier cas de contamination a été détecté chez l’un des travailleurs non vaccinés, qui était asymptomatique.

À cause de cette éclosion:

  • trois résidents sont décédés, dont un qui avait été vacciné;
  • quatre cas de réinfections ont été enregistrés, dont un cas qui a conduit au décès d’un résident qui avait été infecté pour la première fois il y a 10 mois.

Au Québec, lors de l’éclosion dans le CHSLD Louis-Émond, en Outaouais:

  • 96% des résidents avaient reçu une première dose de vaccin;
  • mais c’était le cas de seulement 41% des membres du personnel de santé. 

La moyenne québécoise pour les travailleurs de la santé était alors d’environ 75% de personnes vaccinées.

Début avril, le gouvernement Legault a publié un arrêté ministériel pour obliger les travailleurs de la santé en contact avec des patients à se faire vacciner.

  • Les employés incapables de fournir une preuve de vaccination doivent désormais se faire dépister trois fois par semaine. 
Agence Science-Presse