ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Un tribunal spécialisé en violence sexuelle, ça changerait quoi?

Publié le 15 sept. 2021
par Johanna Sabys
  • Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette a déposé mercredi le projet de loi pour créer un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale. 
  • Le gouvernement Legault compte, dans une première phase, mettre en place des projets pilotes pour «faciliter la transition vers un tribunal permanent» au Québec. 

Ce tribunal spécialisé serait instauré au sein de la chambre criminelle et pénale de la Cour du Québec. 

Le projet de loi 92 prévoit

  • d’implanter d’abord des projets pilotes dans plusieurs villes;
  • d’améliorer les infrastructures en place dans les tribunaux pour offrir aux victimes des mesures d’aide au témoignage, comme une salle dotée d’un système de visioconférence pour ne pas voir l’accusé;  
  • d’offrir un accompagnement spécialisé pour soutenir les victimes avant, pendant et après le processus judiciaire; et 
  • de former les juges aux «réalités» de la violence sexuelle et conjugale – même si «la cour est souveraine dans la conduite de ses formations», reconnait Simon Jolin-Barrette. 

Plusieurs détails importants restent toutefois à préciser:  

  • où et comment seront mis en œuvre les projets pilotes; et 
  • quels types de plaintes seront entendues par le tribunal spécialisé.  
Johanna Sabys