ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Des tests de dépistage rapides seront déployés dans tout le Québec

Publié le 14 sept. 2021
par Johanna Sabys

Jean-François Roberge, Christian Dubé et Daniel Paré dans une école (Source: Twitter)

  • Les partis d’opposition ont profité de la rentrée parlementaire mardi pour attaquer le gouvernement Legault sur sa gestion de la crise sanitaire, et le déploiement «chaotique» de tests rapides dans les écoles de quelques quartiers. 
  • Mais, Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination, a ensuite affirmé en entrevue à Radio-Canada, que Québec lui a donné un «mandat clair» pour déployer ces tests dans les écoles à travers la province «au cours des prochaines semaines». 

L’opposition demande à Québec d’utiliser ces tests depuis des mois.

  • Les autres partis ne comprennent pas pourquoi le gouvernement Legault a refusé jusqu’ici d’utiliser les millions de tests rapides dont dispose la province. 

Des tests de dépistage rapides ont été déployés lundi dans des écoles primaires, mais uniquement dans les quartiers de Montréal-Nord, Saint-Michel et Parc-Extension, à Montréal, et Chomedey, à Laval. 

  • Dans le reste du Québec, les enfants se font toujours tester en cliniques.
  • Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge s’est justifié en indiquant que la santé publique ne recommande ces tests que dans des quartiers ciblés. 

Ces 4 quartiers n’étaient que la phase 1 du déploiement, explique Daniel Paré: 

  • Le gouvernement Legault souhaite, dit-il, étendre l’utilisation des tests rapides dans toutes les régions du Québec. 
  • Mais cet «outil complémentaire» a d’abord été distribué dans les quartiers où la couverture vaccinale est la plus basse, et là où il y a le plus d’infections.
Johanna Sabys