ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La situation sera-t-elle réglée à Ottawa avant l’adoption de la loi sur les mesures d’urgence?

Mis à jour le 20 fév 2022
par Johanna Sabys

(Source: Unsplash)

  • Les députés fédéraux voteront sur le recours à la Loi sur les mesures d’urgence lundi soir à 20h. D’ici là, ils débattront sans interruption de 7h à minuit, y compris samedi et dimanche. De leur côté, les sénateurs commencent à débattre ce vendredi. 
  • Pendant ce temps, à quelques centaines de mètres du Parlement, les policiers ont procédé jeudi à plusieurs arrestations, dont celles de deux leaders du Convoi de la liberté, Chris Barber et Tamara Lich.

Steve Bell, chef intérimaire du Service de police d’Ottawa, avait prévenu auparavant que les policiers s’apprêtaient à exécuter leur plan pour mettre fin à la manifestation. 

Il a assuré que ce week-end serait «différent» des 3 derniers. 

Il s’est aussi engagé à «redonner» les rues aux habitants et à ce que «les choses reprennent leur cours normal» à Ottawa. 

Les camions pourraient donc être retirés avant lundi.

  • Steve Bell a indiqué qu’il ne voyait «aucun problème avec la capacité d’enlever les véhicules» qui bloquent le centre-ville.

Or, si la capitale fédérale est débloquée d’ici lundi, le NPD, seul parti d’opposition qui appuie actuellement le recours à la Loi sur les mesures d’urgence, pourrait rejoindre les conservateurs et les bloquistes qui s’y opposent fermement.

La loi, invoquée par Justin Trudeau lundi, doit être approuvée par le Parlement pour rester en vigueur plus de 7 jours.

  • À la Chambre des communes, le soutien du NPD serait suffisant. 
  • Au Sénat, l’issue des débats qui débuteront vendredi est un peu moins certaine. 
Johanna Sabys