ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Pourquoi les banques canadiennes affichent d’aussi bons résultats actuellement

Mis à jour le 31 mai 2021
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • L’avenir s’annonçait sombre pour les banques canadiennes au début de la pandémie, mais leurs derniers résultats financiers montrent que les principaux risques qu’elles craignaient ne se sont pas réalisés. 
  • 5 des 6 principales banques canadiennes ont annoncé ces derniers jours de solides résultats pour le trimestre qui s’est terminé au 30 avril: ils reflètent des signaux plutôt positifs pour l’économie du pays.

Le bénéfice net des grandes banques a plus que doublé par rapport au même trimestre l’an dernier:

  • Banque Royale: 4 milliards $ (x 2,7 – ou 2,7 fois plus que l’an dernier)
  • Banque TD: 3,7 milliards $ (x 2,4)
  • Banque de Montréal: 2,1 milliards $ (x 2,9) 
  • Banque CIBC: 1,7 milliard $ (x 4,2)
  • Banque Nationale: 800 millions $ (x 2,1)

La dernière des 6 grandes banques, la Banque Scotia doit dévoiler ses résultats en début de semaine.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Plusieurs facteurs expliquent ces très bons résultats.

  • Le gouvernement fédéral a fortement soutenu l’économie canadienne. Cela a limité le risque de défaut de remboursement des prêts que les banques avaient accordés. 
  • La reprise économique va bon train au pays. Les banques ont ainsi pu reprendre, au dernier trimestre, une partie des provisions qu’elles avaient mises de côté l’an dernier pour faire face à une éventuelle hécatombe économique. 
  • La forte activité immobilière que connait le pays depuis le début de la pandémie et la croissance des prix de l’immobilier rapportent beaucoup d’argent grâce aux prêts hypothécaires que les banques émettent.

Un analyste du Globe and Mail notait cette fin de semaine que l’amélioration des résultats financiers des banques augmente les chances d’une prochaine hausse des dividendes qu’elles versent à leurs actionnaires.

Félix Côté