ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Pour freiner la hausse des loyers, les Berlinois veulent exproprier leurs propriétaires

Publié le 20 sept. 2021
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Il n’y a pas qu’au Canada que les prix des logements connaissent de fortes hausses. À Berlin, en Allemagne, les loyers ont augmenté en moyenne de 85% entre 2007 et 2019.
  • Après avoir recueilli près de 350 000 signatures dans une pétition, des militants pour l’abordabilité du logement ont obtenu le droit d’organiser un référendum. Ils demanderont aux Berlinois si la ville devrait exproprier les propriétaires qui possèdent chacun plus de 3000 logements. 

Cette mesure radicale pourrait permettre à la ville de racheter 240 000 logements. 

  • Les autorités municipales pourraient ensuite mieux contrôler le prix des loyers. 

Mais cela pourrait coûter cher. 

  • Les initiateurs de la pétition estiment que la ville pourrait devoir payer 15 milliards $.
  • Mais la ville croit qu’exproprier les grands propriétaires pourrait plutôt lui coûter 54 milliards $. 

Les grandes entreprises immobilières qui détiennent des milliers de logements dans la ville sont accusées d’être responsables de la flambée des prix.

  • Ces entreprises cherchent à faire croitre les dividendes qu’elles versent à leurs actionnaires, ce qui, selon les organisateurs du référendum, les pousse à augmenter les loyers.

Au Québec, plusieurs facteurs ont été évoqués pour expliquer la hausse des prix du logement. 

Les Berlinois se prononceront le dimanche 26 septembre, en même temps que les élections nationales et régionales. 

  • Selon un sondage du quotidien Tagesspiegel, 47% des Berlinois seraient favorables au projet d’expropriation.
Félix Côté