ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Au Parti conservateur, Pierre Poilievre ouvre la course à la chefferie

Mis à jour le 7 fév 2022
par Patrick Pierra

Pierre Poilievre, candidat déclaré à la chefferie du Parti conservateur [source de l’image: vidéo promotionnelle diffusée sur son compte Twitter]

  • Pierre Poilievre s’est déclaré samedi soir candidat à remplacer Justin Trudeau comme premier ministre. Poilievre est député conservateur de la circonscription de Carleton, en Ontario, près d’Ottawa, et ancien ministre dans le gouvernement de Stephen Harper.
  • Dimanche, Alain Reyes, député de la circonscription Richmond—Arthabaska, au nord de Sherbrooke, a quitté ses fonctions de lieutenant politique pour le Québec et au sein du cabinet fantôme conservateur. Il veut avoir les coudées franches pour soutenir dans la future course à la chefferie un candidat qui ne sera probablement pas Poilievre.

Pierre Poilievre est généralement associé à la droite du Parti conservateur.

  • Il est considéré comme l’un des candidats les mieux placés pour succéder à l’ancien chef du parti, Erin O’Toole, qui a démissionné la semaine dernière [détails].

Alain Reyes, pour sa part, dit dans un communiqué expliquant sa démission de certaines fonctions au sein du parti qu’il souhaite que le parti «se dote d’un chef représentant les idéaux et les valeurs progressistes».

  • Cette déclaration semble donc le placer dans un camp opposé à celui de Pierre Poilievre.

La course à la chefferie du Parti conservateur du Canada n’est pas encore officiellement lancée.

[Pour aller plus loin, lire l’analyse de Bernard Descôteaux publiée samedi: Au Parti conservateur, quelle place pour les progressistes?]

Patrick Pierra