ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

1 milliard $ pour offrir «les meilleures conditions de travail» aux infirmières

Publié le 23 sept. 2021
par Johanna Sabys

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • Le gouvernement Legault a présenté cet après-midi son plan pour recruter au plus vite 4300 infirmières dans le réseau de la santé. 
  • Québec leur propose des primes allant jusqu’à 18 000 $, mais il leur promet surtout qu’elles auront désormais «les meilleures conditions de travail» dans le réseau public. 

Une petite révolution à 1 milliard $

  • Les incitatifs offerts aux infirmières représentent «beaucoup d’argent» pour le Québec, reconnaît François Legault.
  • Mais «la situation le justifie», dit le premier ministre, qui présente ces changements dans la gestion du réseau comme une «petite révolution».

Avec son plan, le gouvernement espère

  • lutter contre la pénurie de main-d’œuvre dans le réseau; 
  • remplacer les travailleurs qui ne seront pas adéquatement vaccinés au 15 octobre et devront alors quitter leur poste [détails]; 
  • réduire le temps supplémentaire obligatoire; et 
  • moins recourir aux agences privées de placement. 

Dès maintenant et pour 12 mois, les infirmières à temps complet recevront des primes de: 

  • 15 000 $ pour celles qui travaillent actuellement dans le réseau; et 
  • 12 000 $ pour celles qui le rejoignent pour la 1re fois, ou qui y reviennent après l’avoir quitté. 

Dans les régions où la pénurie est plus grave – Abitibi-Témiscamingue, Outaouais, Côte-Nord, Nord-du-Québec et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine – les primes sont encore plus élevées:  

  • 18 000 $ pour les infirmières en poste; et 
  • 15 000 $ pour celles qui arrivent dans le réseau ou y reviennent.

En plus des primes, «les meilleures conditions» 

Le gouvernement compte:   

  • embaucher 3000 agents administratifs d’ici le printemps prochain pour libérer les infirmières de la paperasse – les tâches administratives peuvent prendre jusqu’à 30% de leur temps de travail, a indiqué le ministre de la Santé Christian Dubé; 
  • réserver les meilleurs horaires aux infirmières du réseau, qui passeront avant celles qui viennent des agences privées; et   
  • décentraliser la gestion du réseau, en donnant «plus d’autonomie» aux équipes locales pour rendre les horaires plus stables et attrayants.
Johanna Sabys