ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

En prime

Premier essai: le nouvel iPad Air est un iPad Pro qui s’adresse aux gens qui n’ont pas les moyens de s’en offrir un

Publié le 21 oct. 2020
par Alain McKenna
  • La nouvelle tablette reprend l’allure du iPad Pro dans un format plus compact et à un prix plus raisonnable, puisqu’il démarre à 780$.
  • Son écran OLED à bordure étroite de 10,9 pouces, compatible avec le stylet Apple Pencil de deuxième génération, est la caractéristique qui le distingue le plus.

InfoBref a essayé l’iPad Air au courant de la dernière semaine pour voir comment il se distingue du iPad Pro, ainsi que du iPad de base qu’Apple a mis en vente le mois dernier.

Une fiche technique enviable

  • Le processeur A14 Bionic qui anime l’iPad Air est étonnamment puissant: les applications se chargent rapidement et il n’y a presque pas d’attente pour accéder au contenu multimédia stocké sur l’appareil.
  • L’appareil dispose de 64 gigaoctets de stockage interne de base, contre 32 go pour l’iPad tout court — dans les deux cas, ce n’est pas énorme, mais le port USB-C du iPad Air permet de connecter un disque externe assez facilement.

Une tablette qui peut remplacer un PC?
Oui, à condition de lui ajouter quelques accessoires qui font malheureusement monter la facture — comme l’étui-clavier de 240$ (on serait tentés par un HomePod Mini…).

  • Cela dit, l’autonomie de 10 heures de ce iPad Air est comparable à celle d’un portable coûtant le même prix.
  • On peut même lui jumeler une souris sans fil!

Un stylet plus précis en anglais 
Apple vend deux versions de son stylet. L’iPad Air est compatible avec le deuxième, celui qui coûte un peu plus cher (170$).

Grâce à des aimants, ce stylet s’accroche au côté de la tablette quand on ne l’utilise pas. C’est aussi là qu’il se charge.

Restez au courant chaque jour de l’actualité Techno, Affaires et Politique: abonnez-vous gratuitement aux bulletins par courriel d’InfoBref

Le Pencil se comporte généralement très bien, mais il n’est pas parfait.

  • L’iPad reconnaît et convertit à mesure en texte numérisé les mots qu’on écrit à la main, mais les mots qu’il affiche proviennent de l’anglais même quand l’appareil est réglé en français.
  • Quand le stylet repose sur le côté de la tablette, son bout empiète légèrement sur les boutons de contrôle du volume.

Un bouton d’allumage chatouilleux
Autre particularité du iPad Air: son bouton d’alimentation se trouve sur le côté du boîtier. Il comprend un lecteur d’empreinte qui permet de déverrouiller l’appareil rapidement.

  • Son fonctionnement n’est cependant pas aussi naturel que la reconnaissance faciale du iPad Pro ou de Windows Hello, qu’on retrouve sur bien des ordinateurs portables.
  • Le doigt passe parfois à côté — l’étui qui protégeait l’exemplaire testé masquait légèrement le capteur et le rendait moins évident à utiliser.

Malgré ces petits désagréments, dans l’ensemble, le nouvel iPad Air est une bien meilleure tablette que l’iPad d’entrée de gamme.

Il semble aussi plus attrayant qu’un iPad Pro, étant donné son prix moins élevé — et la possibilité de le commander en rose, en vert ou en bleu, et pas seulement en gris ou en noir…

Alain McKenna