ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Neuf nouveaux télétravailleurs canadiens sur dix se disent au moins aussi productifs à la maison qu’au bureau

Mis à jour le 2 sept. 2021
par Alain McKenna
Neuf nouveaux télétravailleurs canadiens sur dix se disent au moins aussi productifs à la maison qu’au bureau

(Source: Unsplash)

  • 3,1 millions de Canadiens travaillaient de la maison – de façon permanente ou temporaire – en février dernier, soit environ 20% de l’ensemble de la main-d’œuvre canadienne, révèle l’Enquête sur la population active publiée par Statistique Canada.
  • À titre comparatif, seulement 4% de la population active du Canada travaillait à distance il y a cinq ans. La pandémie de 2020 a évidemment contribué à accélérer l’adoption du télétravail, un changement dont les travailleurs ne semblent pas se plaindre.

Les Canadiens qui ont dû aménager un bureau à la maison au cours de la dernière année sont les plus convaincus de l’effet bénéfique de cette pratique sur leur productivité.

  • 90% d’entre eux disent qu’ils sont au moins aussi efficaces à la maison qu’au bureau.
  • La proportion est de 58% pour l’ensemble des télétravailleurs canadiens (y compris ceux qui faisaient déjà du télétravail avant la pandémie).

Beaucoup de nouveaux télétravailleurs travaillent d’ailleurs plus longtemps depuis qu’ils sont à la maison, constate Statistique Canada.

  • 35% des gens travaillant de la maison en raison de la pandémie disent passer plus d’heures à travailler qu’avant.
  • La proportion passe à 51% dans le cas des gens qui occupent un poste de gestion.

Au total, 80% des télétravailleurs souhaiteraient continuer à travailler de la maison une fois la pandémie terminée.

  • 41% voudraient le faire pour la moitié des heures travaillées;
  • 39% voudraient le faire la plupart du temps ou tout le temps.
Alain McKenna