ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

La Nasa s’exerce à protéger la Terre en déviant un astéroïde

Mis à jour le 5 nov. 2021
par Félix Côté
La Nasa s’exerce à protéger la Terre en déviant un astéroïde

(Source: Nasa)

  • La Nasa, l’agence qui gère le programme spatial des États-Unis, se prépare à envoyer un vaisseau à 11 millions de kilomètres de la terre pour dévier un astéroïde.
  • L’exercice a pour but de tester cette technique pour une première fois, sur un astre qui ne représente aucun danger de collision avec la terre. La Nasa veut ainsi se préparer à faire face à l’éventualité – peu probable – qu’un gros astéroïde menace un jour de s’écraser sur notre planète. 

Cette mission de «défense planétaire», comme l’indique la Nasa, est baptisée Dart:

  • l’acronyme de Double Asteroid Redirection Test; 
  • et qui veut dire «fléchette» en anglais.

La mission doit décoller le 23 novembre de la Californie à bord d’une fusée Falcon 9 de Space X, une société créée par le fondateur de Tesla Elon Musk.

  • Elle transportera un vaisseau qui quittera l’orbite terrestre pour rejoindre 10 mois plus tard l’astéroïde Didymos, 11 millions km plus loin.

L’objectif de la mission est de frapper la lune de Didymos pour en dévier la trajectoire. 

  • Didymos mesure 780 m de diamètre. Sa lune a un diamètre de 160 m.
  • Projeté à une vitesse de 24 000 km/h, le vaisseau devrait modifier de 1% l’orbite de la lune. 

Cet exercice devrait aider la Nasa à déterminer la force d’impact nécessaire pour dévier un astre de cette ampleur. 

  • Le coût de la mission est évalué à 330 millions $US.

La Nasa ratisse le ciel pour déceler de potentielles menaces pour la Terre. 

  • Sur son site web, l’organisme affirme qu’aucun astéroïde d’au moins 140 m de diamètre ne présente de risque important de toucher la Terre d’ici les 100 prochaines années. 
  • Toutefois, on n’aurait découvert pour l’instant que 40% des astéroïdes de cette taille.
Félix Côté