Lightspeed prépare son entrée à la Bourse de New York

par Alain McKenna
  • Le fournisseur montréalais de solutions de paiement espère récolter 1,5 milliard $US sur le parquet new-yorkais, 18 mois après son inscription à la Bourse de Toronto.
  • L’industrie de la restauration «sort transformée de la crise de Covid-19», ce qui représente «une occasion de croissance unique» pour Lightspeed, dit Dax Dasilva, son fondateur et PDG.

Ses dirigeants comptent utiliser cet argent pour financer le lancement de nouveaux outils transactionnels et financiers qui ciblent tout particulièrement le secteur de la restauration.

  • Sa nouvelle plateforme eCom permet aux restaurants de prendre des commandes à partir de leur site web, un outil très en demande alors que les salles à manger sont à capacité réduite.
  • Lightspeed propose aussi de financer le virage numérique des marchands qui utilisent ses services, à hauteur de 50 000 $US par commerce.

La Caisse de dépôt du Québec, la Banque de Montréal et la firme Morgan Stanley participeront à l’émission d’actions à la Bourse de New York.

L’entrée de Lightspeed à la Bourse de Toronto, en mars 2019, avait été perçue comme un rare succès commercial pour le secteur technologique montréalais.

Sa capitalisation au TSX est de 4 milliards $, le triple de ce qu’elle était au moment de son introduction.

Alain McKenna

Dernières nouvelles