Les plus grandes pétrolières d’Amérique du Nord et d’Asie n’ont toujours pas d’objectifs clairs de réduction de leurs émissions de CO2

par Johanna Sabys
  • Le mois dernier, PetroChina est devenue la première des trois grandes pétrolières appartenant à l’État chinois à se fixer un tel objectif: elle promet d’être «presque carboneutre» en 2050.
  • Aux États-Unis, ExxonMobil est dans la tourmente depuis qu’un rapport interne a coulé dans les médias indiquant qu’elle prévoit encore d’hausser substantiellement ses émissions chaque année au moins jusqu’en 2025.
Johanna Sabys