ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

La Chine lance son propre marché du carbone, de loin le plus important au monde

Publié le 1er fév 2021
par Alain McKenna

(Source: Unsplash)

  • Annoncé il y a trois ans, le marché du carbone de Chine est entré en vigueur hier. Son objectif: encadrer et réduire les émissions des quelque 2225 centrales au charbon du pays, qui émettent 14% des émissions mondiales de gaz carbonique.
  • Le hic: même si la Chine dit vouloir être carboneutre en 2060, ce système de crédits pourrait, selon des experts, être trop lent au démarrage pour enclencher rapidement la transition vers des énergies propres qui seraient nécessaires pour atteindre cette cible.

Comme le marché du carbone du Québec, de la Californie ou de l’Union européenne, le marché chinois remet aux sociétés ciblées des quotas annuels d’émissions de gaz carbonique.

  • Les entreprises qui excèdent ces quotas doivent payer une pénalité.
  • Les entreprises qui polluent moins peuvent «vendre» la portion inutilisée de leur quota à d’autres pollueurs sous forme de «crédits de carbone».

Or, les crédits de carbone du marché chinois ne seront pas échangeables avant l’été au plus tôt, même si ce marché est officiellement entré en vigueur le 1er février.

  • La bourse du carbone qui sera établie à Shanghai ne sera pas ouverte avant juillet.
  • Les quotas qui seront imposés aux entreprises ne sont pas encore connus. Ils seront établis lorsque les données sur les émissions polluantes de 2019 et 2020 seront publiées par le gouvernement, on ne sait pas quand.

L’effet sur les émissions polluantes de ce marché du carbone pourrait donc être très limité à court terme, conclut l’agence Bloomberg New Energy Finance.

  • Cette lenteur au démarrage ralentira aussi le resserrement des quotas dans les marchés du carbone d’autres pays, ajoute son analyste Yvonne Liu.
  • Par contre, selon elle, le gouvernement chinois a déjà annoncé son objectif de carboneutralité en 2060, le lancement officiel du marché du carbone lui donne un mécanisme qui, à terme, lui permettra d’atteindre cet objectif s’il le désire réellement.
Alain McKenna