ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Et si on visait plutôt une inflation à 4%, plutôt que 2%, pour éviter une récession?

Publié le 5 juil 2022
par Félix Côté

(Source: Steve Buissinne / Pixabay)

  • Le Canada se dirige vers une récession si la Banque du Canada augmente rapidement son taux directeur pour réduire l’inflation, selon une analyse du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA), d’Ottawa. 
  • L’organisme de recherche estime que 850 000 Canadiens pourraient perdre leur emploi si la banque centrale conserve son objectif actuel de faire descendre l’inflation à 2% par an. Il propose d’augmenter la cible d’inflation.

L’inflation actuelle est beaucoup plus élevée: elle a atteint 7,7% en mai, selon Statistique Canada. 

Pour faire descendre l’inflation sous 2%, la banque centrale a commencé à augmenter son taux directeur. 

Cela a pour effet direct de réduire les capacités d’emprunt des consommateurs et des entreprises canadiennes. 

  • La Banque du Canada espère ainsi limiter la demande pour ralentir la hausse des prix. 

Mais, calcule le CCPA, une telle stratégie pourrait faire chuter de 2,7% le taux d’emploi au Canada, ce qui correspondrait à 850 000 emplois en moins. 

La Banque du Canada pourrait plutôt viser un taux d’inflation cible de 4%, plutôt que 2% actuellement, propose le CCPA. L’organisme estime que ce changement de cible améliorerait les chances de réduire l’inflation sans provoquer de récession [analyse complète (en anglais)].

Félix Côté