ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Entrevue

L’inflation frappe un peu moins fort au Québec qu’ailleurs au Canada

Publié le 29 sept. 2022
par Félix Côté

Ronald Gagnon, premier vice-président de BDO Solutions à l’endettement (Photo: courtoisie)

  • L’inflation a nui aux finances personnelles de 74% des Québécois et de 78% des Canadiens, selon l’Indice d’accessibilité financière de BDO, qui s’appuie sur un sondage mené par Angus Reid. 
  • La situation est un peu moins pire au Québec en raison du filet social dont dispose la province, explique à InfoBref Ronald Gagnon, premier vice-président de BDO Solutions à l’endettement.

«Le Québec est un peu mieux positionné que l’ensemble des autres provinces pour ce qui est des besoins essentiels», dit-il 

Aussi, ajoute-t-il, l’immobilier et l’épicerie coûtent en moyenne moins cher au Québec que dans l’ensemble du Canada. 

Comment l’inflation affecte les Québécois:

Logement: 

  • 73% des non-propriétaires pensent qu’il est peu probable qu’ils puissent devenir propriétaires dans les 3 prochaines années. 

Dépenses courantes:

  • 28% disent avoir plus de difficulté à se nourrir et à nourrir leur famille.
  • 55% ont épargné moins d’argent qu’en 2021.

Plus de Québécois éprouvent des difficultés à épargner cette année, observe Ronald Gagnon.

Cela s’explique principalement par la forte inflation.  

«La situation était plus polarisée l’an dernier, précise-t-il. À cause de la pandémie et des confinements, il y avait d’un côté des gens qui avaient épargné davantage, et de l’autre des personnes pour qui ça avait été plus difficile.»

«Cette année, on a une tempête parfaite. 

  • D’une part, l’inflation augmente. 
  • D’autre part, les taux d’intérêt augmentent, ce qui n’était pas le cas l’an dernier.»

Il s’attend à ce que le nombre de cas d’insolvabilité augmente dans les prochains mois au Québec et ailleurs au Canada.

Félix Côté