ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Hydro-Québec: appel d’offres pour 780 MW d’énergie renouvelable cette année

Mis à jour le 15 juil 2021
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • Le gouvernement souhaite qu’Hydro-Québec publie, d’ici la fin de l’année, un appel d’offres pour la production de 780 mégawatts d’énergie renouvelable, dont 300 mégawatts d’énergie éolienne. 
  • Le Conseil des ministres a adopté hier un décret pour mener la société d’État vers de nouvelles sources d’approvisionnement en énergie renouvelable – qui devraient être en fonction en 2026. 

Le contrat que les fournisseurs concluront avec Hydro-Québec sera d’une durée de 30 ans.

Selon Québec, ces nouvelles sources d’approvisionnement à long terme sont nécessaires pour: 

  • développer de nouveaux marchés, comme des serres agricoles et des véhicules électriques; 
  • réduire les émissions de gaz à effet de serre de la province de 37,5% d’ici 2030, et atteindre la carboneutralité d’ici 2050 – les 2 objectifs fixés par Québec.    

D’ici 2029, le Québec aura besoin d’au moins 1400 mégawatts et 1,5 térawattheure d’énergie supplémentaire.

Le gouvernement veut que l’éolien comble une part importante de ces besoins.

  • Actuellement, les parcs éoliens du Québec, sous contrat avec Hydro-Québec, représentent une puissance de 4000 mégawatts.
  • Selon Hydro-Québec, 1000 mégawatts représentent la consommation d’énergie de 160 000 foyers.

Pour obtenir ces contrats d’Hydro-Québec, chaque projet de fourniture d’énergie renouvelable devra:

  • appartenir au moins à 50% à des intérêts locaux;
  • faire au moins 60% de ses dépenses au Québec; et
  • faire au moins 35% de ses dépenses dans la municipalité régionale de comté (MRC) où se situe le projet, dans la MRC de La Matanie, près de Matane, ou dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.
Johanna Sabys