ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La Russie contrôle un aéroport militaire ukrainien et la centrale de Tchernobyl

Publié le 24 fév 2022
par Johanna Sabys

Vladimir Poutine lorsqu’il a annoncé l’attaque de l’Ukraine (Source: Kremlin)

  • Des combats meurtriers entre les armées russe et ukrainienne sont en cours depuis l’aube. La Russie a pris le contrôle d’un aéroport stratégique près de la capitale ukrainienne, Kiev, ainsi que de Tchernobyl, la centrale où a eu lieu le terrible accident nucléaire en 1986. 
  • Kiev affirme qu’au moins 50 Ukrainiens ont été tués depuis le début de l’attaque – environ 40 militaires et 10 civils. Le ministère russe de la Défense a estimé que la première journée d’offensive était un «succès».

La Russie a frappé des endroits stratégiques:

  • Kiev, la capitale;
  • Kramatorsk, le quartier général de l’armée ukrainienne; 
  • Kharkiv, la 2e ville du pays; 
  • Odessa, une ville portuaire du sud du pays qui a un accès sur la mer Noire;  
  • Marioupol, le principal port à l’est du pays; et
  • la centrale de Tchernobyl. 

Les pays occidentaux condamnent l’attaque de la Russie. Ceux du G7, dont le Canada et les États-Unis, ont annoncé jeudi de nouvelles sanctions coordonnées. 

Ottawa sanctionne une soixantaine de personnes et d’entités russes

  • des membres de l’élite et leur famille, ainsi que les membres du Conseil de sécurité russe, dont les ministres de la Défense, des Finances et de la Justice;
  • le groupe Wagner, une société militaire privée russe qui a envoyé des mercenaires dans la région ukrainienne du Donbass; et
  • plusieurs grandes banques. 

Le Canada annule tous les permis d’exportation vers la Russie

La ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly a précisé que cela représentait plus de 700 millions $ de biens canadiens qui ne seront plus exportés vers la Russie, dans l’aérospatial, les technologies de l’information, l’énergie et les minéraux. 

Washington ajoute aussi de nouvelles sanctions.

Joe Biden a annoncé qu’il «coupe» 4 nouvelles banques russes du système financier américain et «supprime» plus de la moitié des importations technologiques russes. 

Les États-Unis défendront «le moindre pouce de territoire de l’Otan», assure le président américain, en indiquant que 7000 soldats supplémentaires vont être déployés en Allemagne.

L’Ukraine ne fait pas partie de l’Otan. Son armée se bat pour l’instant seule contre les forces russes.

Johanna Sabys