ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Conflit chez Exceldor: le syndicat des travailleurs refuse l’offre d’arbitrage du gouvernement

Publié le 16 juin 2021
par Félix Côté
Conflit chez Exceldor: le syndicat des travailleurs refuse l’offre d’arbitrage du gouvernement

(Source: Pexels)

  • Le ministre du Travail et de l’Emploi Jean Boulet a offert hier de nommer un arbitre pour régler le conflit de travail à l’usine de transformation de volaille de la coopérative Exceldor à Saint-Anselme.
  • Cette nomination doit être approuvée par les deux parties. La direction d’Exceldor a accepté le principe de l’arbitrage, mais pas le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), qui représente les 600 employés de l’usine.

Les salariés préfèrent poursuivre les négociations, qui se tiennent avec l’aide d’une médiatrice nommée par le ministre du Travail au début du mois.

  • Exceldor soutient que ces négociations sont trop lentes.

La grève déclenchée le 24 mai a entrainé jusqu’ici l’euthanasie d’environ un million de poulets, qui n’ont jamais atteint les épiceries ni les cuisines des restaurants. 

Plusieurs voix se sont élevées pour que les négociations s’accélèrent. 

  • L’Union des producteurs agricoles a appelé les deux parties à trouver des solutions pour «minimiser l’impact chez les producteurs et mettre fin au gaspillage alimentaire».
  • Sur Facebook, François Legault a appelé à mettre fin au «gaspillage» et invité le syndicat «à saisir la main tendue» par l’employeur lorsqu’il a accepté le principe d’arbitrage.

Le litige qui oppose les deux parties concerne les salaires et les conditions de travail. 

  • Les travailleurs syndiqués d’Exceldor réclament un salaire de 25 $ de l’heure. 
  • Le mois dernier, ils ont refusé une offre qui aurait fait passer leur salaire de 20,71 $ à 22,51 $, en plus d’un montant forfaitaire de 1500 $ versé à chaque employé.
Félix Côté