ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le président de Globalive veut qu’Ottawa empêche Québecor d’acheter Freedom Mobile

Publié le 27 juin 2022
par Félix Côté

(Source: Québecor)

  • Québecor n’est pas un concurrent assez fort pour améliorer la concurrence dans le marché canadien du sans-fil, croit le président et fondateur de Globalive Capital Anthony Lacavera. 
  • Selon lui, Rogers Communications devrait plutôt considérer l’offre d’achat de Globalive, qui est plus généreuse et aurait plus de chances de satisfaire aux exigences du Bureau de la concurrence. 

La semaine dernière, Rogers s’est entendu avec Québecor pour lui vendre le fournisseur de services sans fil Freedom Mobile pour 2,85 milliards $. 

  • Rogers et Québecor ont présenté cette transaction comme une bonne chose pour améliorer la concurrence dans le marché du sans-fil au Canada.  
  • Rogers espère ainsi obtenir l’approbation règlementaire du Bureau de la concurrence.
  • Cette approbation est nécessaire à l’entreprise pour qu’elle puisse acheter Shaw Communications, qui détient actuellement Freedom.

Globalive avait déjà offert d’acquérir Freedom mobile pour 900 millions $ de plus que le montant actuellement proposé par Québecor.

Dans une lettre (en anglais) adressée hier au ministre de l’Innovation, de la Science et de l’Industrie François-Philippe Champagne, Anthony Lacavera a dénoncé la situation. 

Il explique que Rogers souhaite vendre Freedom mobile à Québecor parce que cette entreprise québécoise ne pourrait pas devenir un joueur de taille et améliorer la concurrence à l’échelle canadienne une fois la transaction conclue.

Félix Côté