ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Legault demande au gouvernement fédéral de fermer le chemin Roxham

Publié le 11 mai 2022
par Johanna Sabys

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • Le premier ministre a indiqué mercredi qu’il avait demandé au gouvernement Trudeau de fermer le chemin Roxham parce que le nombre de personnes qui arrivent au Québec par cette voie d’entrée devient «impossible à gérer».
  • Selon François Legault, depuis la réouverture du chemin Roxham en fin d’année, plus de 100 migrants irréguliers arrivent chaque jour au Québec, soit plus de 36 000 par an. «C’est impossible, dit-il. On n’a pas cette capacité.»

Le chemin Roxham est une «passoire», dit le ministre de l’Immigration Jean Boulet. 

Depuis sa réouverture, 13 000 personnes ont franchi la frontière à cet endroit, et 10 800 reçoivent des prestations sociales, a précisé le ministre.

Boulet reproche au gouvernement fédéral de mettre en moyenne plus d’un an pour offrir un permis de travail à ces migrants.  

Selon lui, ces nombreuses arrivées créent de la pression: 

  • sur le logement, car les migrants sont logés dans des hébergements temporaires pour une durée moyenne de 15 jours; et 
  • sur les services publics d’emplois, santé, services sociaux et scolaires, car 75% des arrivants restent au Québec. 

Le Parti québécois avait déjà réclamé lundi la fermeture du chemin Roxham [détails dans notre article]. 

De leur côté, le Parti libéral et Québec solidaire s’opposent à la fermeture.

  • Selon le député libéral Carlos Leitão, ce serait «contreproductif»: cela déplacerait seulement le problème, et pourrait mettre à «risque des vies humaines».  
  • Le Québec doit apprendre à gérer des vagues de réfugiés, affirme le chef parlementaire solidaire Gabriel-Nadeau Dubois, car la crise climatique «va générer des dizaines et des dizaines de millions de réfugiés». 

Le Canada et les États-Unis renégocient leur entente

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Marco Mendicino a confirmé mercredi que des discussions sont en cours avec le gouvernement américain pour réviser l’Entente sur les tiers pays sûrs. 

  • Les dispositions actuelles de cette entente incitent les migrants à emprunter le chemin Roxham. 
  • En effet, les réfugiés qui demandent l’asile au Canada peuvent être refoulés uniquement s’ils se présentent à un poste frontalier officiel.
Johanna Sabys