ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

L’espérance de vie des hommes se rapproche de celle des femmes

Publié le 25 janv. 2024
par Agence Science-Presse
L’espérance de vie des hommes se rapproche de celle des femmes

(source: Micheile Henderson / Unsplash)

  • Les hommes ont toujours eu une espérance de vie moins élevée que les femmes. Cet écart a subsisté tout au long du dernier siècle lorsque l’espérance de vie de la population en général a augmenté. 
  • Or, en comparant les taux de mortalité de 1990 à 2010, des chercheurs ont constaté que l’écart entre les hommes et les femmes rétrécissait partout dans le monde.

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Alcalá, en Espagne, a étudié les taux de mortalité de 194 pays. 

Dans les pays où l’espérance de vie est la plus élevée, comme l’Australie et le Japon, l’écart hommes-femmes, en faveur de ces dernières, était passé de 4,84 ans en 1990 à 4,77 ans en 2010. 

  • Les chercheurs prédisent que l’écart y sera de seulement 3,4 ans en 2030.

Dans les pays où l’espérance de vie est la plus basse, comme le Rwanda et l’Ouganda, l’augmentation générale de l’espérance de vie était principalement due à un rattrapage des hommes. 

  • Leur espérance de vie est passée de 30,9 ans en 1990 à 45,2 ans en 2010, tandis que celle des femmes était passée de 50,4 à 51,3 ans. 

Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 20 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

L’amélioration des soins médicaux, en particulier dans les pays en voie de développement, explique la croissance générale de l’espérance de vie. 

Mais elle ne peut expliquer à elle seule ce que les chercheurs appellent une «convergence» des deux sexes. 

Ils rappellent qu’en moyenne, les décès liés au tabac et à l’alcool affectent de façon disproportionnée les hommes. 

La diminution de la consommation de tabac et d’alcool pourrait donc expliquer ce resserrement.  Certains indices tendent dans cette direction, comme la remontée soudaine du taux de mortalité chez les hommes dans l’ancienne Union soviétique après la chute de ce régime.

  • Certains indices tendent dans cette direction, comme la remontée soudaine du taux de mortalité chez les hommes dans l’ancienne Union soviétique après la chute de ce régime. 
Agence Science-Presse