ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

EN RAFALE

Mis à jour le 20 juil 2022
par Félix Côté

La Ville de Longueuil veut mener une chasse contrôlée dans le parc Michel-Chartrand pour y réduire la population de chevreuils, devenus trop nombreux pour préserver l’équilibre écologique du parc. La Ville avait suspendu le mois dernier l’euthanasie de 70 bêtes, en raison d’un processus judiciaire. Mais la population de chevreuils augmente de manière «exponentielle». L’administration de la mairesse Catherine Fournier demande donc au gouvernement l’autorisation d’y organiser une chasse, qui se ferait sans arme à feu.

La Caisse de dépôt et placement du Québec reconnait que Celsius Network «ne donne pas les résultats escomptés». C’est ce que la Caisse a indiqué dans une déclaration transmise à plusieurs médias au sujet de son investissement de presque 200 millions $ dans cette cryptobanque américaine. Celsius s’est placée la semaine dernière sous la protection de la loi sur les faillites.

Vladimir Poutine accuse le Canada de retarder le redémarrage du gazoduc européen Nord Stream. Le président russe prétend que le Canada veut vendre son propre gaz à l’Europe et que, pour cette raison, il a tardé à renvoyer en Allemagne une turbine essentielle au fonctionnement du gazoduc. Cette turbine était en réparation dans une usine Siemens située au Canada. Le gazoduc Nord Stream 1 est à l’arrêt depuis 10 jours à cause d’une opération annuelle de maintenance. Sa réouverture était normalement prévue pour aujourd’hui.

Les 300 travailleurs de Novabus de l’usine de Saint-François-du-Lac, dans le Centre-du-Québec, ne sont plus en grève. Les travailleurs de l’usine, qui appartient à Volvo et fabrique des structures d’autobus, étaient en grève depuis le 3 juin. Ils demandaient des augmentations de salaire reflétant l’inflation. 

Pour atténuer les effets de la pénurie de main-d’œuvre, Québec devrait relever les seuils d’immigration à 90 000 personnes par an pour les 3 prochaines années, plaide l’association Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ). Le seuil annuel est actuellement de 50 000.

Félix Côté