ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Détecteur de rumeurs

Et non, l’électricité n’est pas la principale source d’énergie consommée au Québec

Mis à jour le 22 juil 2022
par Agence Science-Presse

(Source: Hydro-Québec)

  • Le Québec produit beaucoup d’hydroélectricité, et on pense souvent à tort qu’il s’agit aussi de la principale source d’énergie qui y est consommée. 
  • Or, selon les dernières données, plus de la moitié de l’énergie consommée dans la province provient encore des combustibles fossiles. 

L’hydroélectricité est la principale source d’électricité produite au Québec.   

Sur les 212 térawattheures (TWh) d’électricité produits en 2019, d’après le rapport État de l’énergie réalisé par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal:

  • 94% proviennent des installations hydroélectriques; 
  • 5% des éoliennes; 
  • 1% de la biomasse et du diesel; et 
  • seulement 0,001% de l’énergie solaire. 

En revanche, du côté de la consommation

  • 55% de l’énergie consommée en 2018 provenait des hydrocarbures (pétrole, gaz naturel, charbon et gaz liquide); 
  • 38% de l’électricité; et 
  • 7% des biocombustibles.

Les sources d’énergie comptabilisées servent à l’éclairage, au chauffage, à la climatisation des bâtiments (résidentiels, commerces, institutions), au transport (marchandises, personnes), à l’industrie et à l’agriculture.

Toutefois, en ajoutant l’électricité et les biocombustibles, 45% de l’énergie consommée au Québec est renouvelable. 

Le Québec fait donc mieux à cet égard: 

  • que la moyenne canadienne, qui est de 16% d’énergie renouvelable dans toute l’énergie consommée; et
  • que la moyenne des pays de l’OCDE (regroupant la majorité des pays développés), qui est de 11%. 
Agence Science-Presse