ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le délestage reprend à Québec

Publié le 13 avr. 2021
par Johanna Sabys

Le directeur des services professionnels du CHU de Québec Stéphane Bergeron

  • Le CHU de Québec doit délester à compter d’aujourd’hui 20% à 35% des opérations et des consultations pour soigner les patients Covid.
  • «On est rendus là», a annoncé hier le directeur des services professionnels du CHU Stéphane Bergeron. «Cette situation, elle nous attriste. On la trouve épouvantable. Mais on n’a pas vraiment le choix».

Certains secteurs comme l’oncologie, la pédiatrie ou l’obstétrique seront préservés. 

Mais plusieurs services doivent réduire leurs activités.

  • Une centaine de chirurgies et plusieurs centaines de rendez-vous par semaine ne pourront pas être offerts, indique le Dr Bergeron.
  • Si le nombre de cas continue d’augmenter, il prévoit déjà que le délestage pourrait «passer à une vitesse supérieure».  

En cause: la forte augmentation du nombre de patients Covid dans la région.

  • L’hôpital compte actuellement plus de 60 personnes hospitalisées à cause de virus, dont 14 aux soins intensifs et 7 aux urgences.
  • Une vingtaine d’entre elles viennent d’arriver en l’espace de quelques jours.
  • «Ces patients s’ajoutent à tous les autres patients qui n’ont pas la Covid, mais qui ont aussi besoin de soins urgents», dit le Dr Bergeron.

Le CHU de Québec a dû augmenter sa capacité de lits et ouvrir plusieurs unités, alors que 66 de ses travailleurs ont la Covid et que 76 sont en isolement préventif.

  • Le délestage est inévitable explique Stéphane Bergeron: «On doit soigner beaucoup plus de gens qu’avant et on est de moins en moins nombreux à pouvoir le faire». 


Johanna Sabys