ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Une nouvelle association veut positionner le Canada comme leader du Web3

Publié le 29 mars 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Une dizaine de sociétés canadiennes de technologies financières, dont la société financière Wealthsimple, lancent le Conseil canadien du Web3 (CW3).
  • Cette nouvelle association veut positionner le Canada en tant que leader mondial des technologies du Web3, un concept de troisième génération de l’Internet qui englobe notamment la chaine de blocs (blockchain) et les cryptomonnaies. 

Qu’est-ce que le Web3?

Le Web3 réfère généralement à une version décentralisée d’Internet. Plusieurs y voient la prochaine évolution du web. 

Dans le Web de première génération, ce sont des programmeurs qui construisaient les sites Web, constitués principalement de textes et d’images.

Le Web 2.0 est l’Internet interactif et social utilisé aujourd’hui. La création de contenu n’est plus exclusivement réservée aux développeurs. 

Dans le Web3, les applications s’exécutent à partir de réseaux décentralisés ou de chaines de blocs plutôt que de serveurs physiques. 

  • Plusieurs cryptomonnaies et jetons non fongibles (JNF, NFT en anglais) sont conçus suivant cette idée. 
  • Le Web3 représente déjà une industrie mondiale de presque 2000 milliards $US, selon le CW3.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le Canada doit se doter d’une stratégie nationale pour les cryptomonnaies et les actifs numériques, dit le CW3. 

«Il y a un besoin urgent de s’assurer que le Canada et ses citoyens soient bien positionnés pour bénéficier de cette catégorie d’actifs émergente», plaide le conseil, parce que les cryptomonnaies et les JNF permettent «de nouvelles normes d’efficacité, de transparence et de coordination».

Déjà, des entrepreneurs canadiens ont été précurseurs sur certains points du Web3, fait remarquer le CW3. 

  • C’est au Canada qu’ont vu le jour certains des réseaux de chaine de blocs les plus importants comme Ethereum, Cosmos et Flow, et certaines plateformes de JNF comme NBA Top Shot et CryptoKitties. 
  • C’est également au Canada qu’a été lancé l’an dernier le premier FNB de bitcoin au monde. 

RECEVEZ GRATUITEMENT chaque jour par courriel L’ESSENTIEL DES NOUVELLES économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


Or, le Canada a pris du retard par rapport à d’autres pays, croit le conseil. 

Il donne en exemple:

  • le récent décret du président Biden qui donne au gouvernement le mandat d’évaluer les avantages d’une monnaie numérique et de la chaine de blocs [détails (article du 9 mars)]; et
  • l’élaboration d’un règlement par l’Union européenne pour encadrer les cryptomonnaies.
Félix Côté